Bande dessinée – Ludivine, une héroïne sexy et très «historicocoquine»

Publié

Bande dessinéeLudivine, une héroïne sexy et très «historicocoquine»

Rodrigue, Erroc et Dany se sont associés pour faire revivre les grands moments de l’histoire de manière coquine.

Jeune, blonde et séduisante, Ludivine rédige sa thèse sur l’influence du sexe sur le cours de l’histoire. À travers l’écran de son ordinateur, elle est projetée dans le passé, à la rencontre des événements et des personnages qu’elle étudie. De la préhistoire à l’assassinat de Jules César, en passant par la Guerre de cent ans ou la prise de la Bastille, Ludivine va découvrir que c’est bien souvent elle qui, par ses charmes, sera à l’origine de grands bouleversements.

«Comme moi, Michel Rodrigue est un passionné d'histoire. Il a eu l'idée de compiler des événements historiques pour en donner une vision un peu plus coquine. Erroc s'est attelé au scénario et j'ai dessiné Ludivine», explique Dany (de son vrai nom Daniel Henrotin), 73 ans au compteur. «Tous les trois, on s'est vraiment amusés à traiter l'histoire de cette manière. C'est drôle, sexy, coquin et cela n'a d'autre prétention que de faire passer un agréable moment au lecteur», dit un Dany très enthousiaste et qui s'est «éclaté» à croquer Ludivine.

Avec son charme et ses formes, elle revisite à sa manière quelques dates clés de l'histoire. «Les faits sont historiquement justes, à Ludivine près...», rigole un Dany heureux comme un gosse de ses dernières pirouettes. En 1966, de retour de son service militaire, Dany entre au studio Greg et devient un fidèle collaborateur de l’hebdomadaire «Tintin». Et dès 1968, sur un scénario de Greg, il crée «Olivier Rameau», avant de se lancer ensuite dans la création de ses albums coquins. «Je les revendique, c'était très bon. Mais ce qui me ressemble le plus, c'est Olivier Rameau!».

S'il est un des très grands de la BD franco-belge, Dany ne s'en vante pas. «J'ai toujours cherché à me diversifier, les éditeurs disent disperser. Je n'ai jamais pu faire la même chose sur une très longue période. J'ai eu besoin de passer souvent à autre chose». Le voilà avec Ludivine dans les bras et il s'en réjouit d'autant plus que le tome 2 est à l'écriture. «On va trouver une autre astuce pour la renvoyer dans le passé. Car il ne manque pas d'événements pour que Ludivine refasse l'histoire... mais à sa manière!».

«Ludivine - L’histoire sans dessous... dessous! T. 1». Michel Rodrigue, Erroc et Dany. Glénat.

Ton opinion