A New York – L’urine de rat cause une épidémie inquiétante

Publié

À New YorkL’urine de rat cause une épidémie inquiétante

La ville de New York enregistre un nombre record de cas de leptospirose, maladie rare présente dans l'urine des rats. La hausse globale des températures serait en cause.

Les rats pullulent dans les rues de New York. Si la découverte ne date pas d’hier, une nouvelle donnée inquiète les autorités: la ville est actuellement touchée par une épidémie de leptospirose, maladie rare causée par une bactérie trouvée dans l’urine de rat.

Selon le Département de la Santé de l’État de New York, au moins 15 cas et un décès ont été recensés en 2021. Trois d’entre eux concernent des sans-abri et une personne a déclaré avoir contracté la maladie lors d'un voyage. Sur les 15 cas, 13 ont entraîné une hospitalisation en raison d'une insuffisance rénale et hépatique aiguë. À titre comparatif, 57 cas ont été détectés dans la Grande Pomme durant les 15 dernières années.

D’une simple fièvre à la mort

Face à cette augmentation considérable, les experts pensent qu’il s’agirait d’une résultante des hausses des températures. En effet, la leptospirose, qui se transmet par l'urine d'animaux infectés et par des aliments ou de l'eau contaminés, se développe dans des «environnements chauds et humides». Les animaux qui peuvent transmettre la maladie sont les vaches, les porcs, les chevaux, les chiens et les rongeurs.

Les symptômes apparaissent brusquement dès le quatrième jour après la contamination. Fièvre, maux de tête, douleurs abdominales et diarrhées en sont les signes généraux. Dans de plus rares cas, une jaunisse peut apparaître. Selon l’Institut Pasteur, la maladie peut conduire à l'insuffisance rénale, voire à la mort dans 5 à 20% des cas.

(L'essentiel/szu)

Ton opinion