Lutte antidopage: «une violation des droits de l'homme»

Publié

Lutte antidopage: «une violation des droits de l'homme»

DOPAGE - L’affaire Andreï Kashechkin contre Union cycliste internationale (UCI), plaidée mardi dernier devant le tribunal des référés de Liège, pourrait ouvrir une brèche juridique au bénéfice de ceux qui contestent le fondement même de la lutte antidopage et le principe d’exception sportive.

Le Kazakh de 27 ans a choisi de s’attaquer au système dans son ensemble, arguant que la lutte antidopage est une «violation des droits de l’homme dont tout cycliste est nécessairement victime».

Convaincu de dopage lors d’un contrôle inopiné, le 1er août dernier à Belek, en Turquie, où il passait des vacances en famille, Kashechkin risque deux ans de suspension assortis de deux ans d’interdiction de Pro Tour.

Ton opinion