Entreprise au Luxembourg – Luxair dans un trou d'air renonce au crémant

Publié

Entreprise au LuxembourgLuxair dans un trou d'air renonce au crémant

LUXEMBOURG - La compagnie aérienne luxembourgeoise, qui est durement impactée par la crise liée au coronavirus, a fait évoluer son offre.

Luxair qui ne sert plus de crémant luxembourgeois... Le sujet a fait l’objet d’une question parlementaire.

Luxair qui ne sert plus de crémant luxembourgeois... Le sujet a fait l’objet d’une question parlementaire.

Editpress/Upload

L’envie de voyager est là, mais le contexte ne s’y prête pas. Luxair a bien constaté «une hausse des réservations sur certaines destinations» lors des vacances de Carnaval, avec un vrai attrait pour Dubaï et les îles Canaries. Mais, par rapport aux années précédentes, le compte n’y est pas. «Les réglementations en place dans les destinations desservies par Luxair, ainsi que dans les pays frontaliers du Luxembourg et la complexité de la situation au Portugal ont eu des impacts significatifs sur la demande», indique la compagnie aérienne nationale.

Plus largement, la baisse de fréquentation est qualifiée de «conséquente». Résultat: «Ces derniers mois, Luxair a fait face à une nette baisse en termes financiers», reconnaît la compagnie qui affirme «essayer de trouver des solutions et se préparer au mieux pour les mois à venir». Le groupe s’attendant à «une légère amélioration pour les vacances de Pâques et une nouvelle reprise à partir de juin 2021».

Mousseux du Jura

D’ici là, le service à bord a évolué, avec le retrait jugé symbolique par beaucoup du crémant luxembourgeois servi aux passagers. «En automne 2020, Luxair avait lancé un appel d’offres pour la production d’une bouteille de vin mousseux individuelle à servir à bord de ses avions. L’offre d’une entreprise familiale alsacienne, qui a proposé ce Chardonnay produit dans le Jura, a été celle retenue grâce à sa compétitivité», répond Luxair.

Et de promettre que «dès que la situation s’améliorera, Luxair compte retrouver son catering d’avant-crise». La compagnie dit se diriger «vers du placement de produit, en ouvrant ses portes à des collaborations avec les partenaires souhaitant être présents à bord de ses avions».

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Ton opinion