Laurent Garnier – «Ma collection de vinyles est la biographie de mon métier»

Publié

Laurent Garnier«Ma collection de vinyles est la biographie de mon métier»

HOLLERICH - Peu avant sa prestation, vendredi à l'Atelier, le DJ Laurent Garnier a convié L'essentiel à une interview.

Le DJ français a présenté son live devant environ 800 fans, vendredi soir.

Le DJ français a présenté son live devant environ 800 fans, vendredi soir.

L'essentiel

L'essentiel: Vous êtes DJ depuis plus de vingt ans. Savez-vous combien de disques vinyles vous possédez?

Laurent Garnier: Entre 50 000 et 55 000. Ma collection est la biographie de mon métier. C'est juste très lourd pour déménager!

Puisqu'on parle déménagement... Vous avez quitté Paris pour vivre dans le sud de la France, dans le Lubéron. Pour quelle raison?

J'avais envie de changement. La vie est meilleure là-bas, il y a beaucoup de soleil. Je suis parti avec ma femme et mon fils. Surtout pour lui, c'est tout bénéfice de grandir dans un petit village.

La vie nocturne ne vous manque-t-elle pas?

C'est mon travail. Quand je veux sortir, je passe un coup de fil et je dis que je veux avoir une date.

Côté projets, on a entendu parler d'un film qui serait en préparation...

J'ai sorti un livre en 2003, «Electrochoc». Maintenant, il s'agit de l'adaptation cinématographique. C'est toujours un projet. On est en pourparlers avec un réalisateur. Les choses avancent très lentement dans le cinéma et ça me dérange. Je n'ai pas de patience.

Vous qui suivez la scène électro depuis longtemps, comment jugez-vous le fait que certains DJ réussissent ces dernières années à mixer devant des milliers de fans?

Si tu fais une musique plus commerciale, aujourd'hui tu peux être comme un groupe de rock. Moi, je n'en ai pas envie. Je sais que ma musique ne remplit pas des stades. Mais je n'ai aucune raison d'être jaloux.

Recueilli par Kerstin Smirr

Le chef anime son orchestre

Quand Laurent Garnier est dans la place, les amoureux des soirées électro prennent du bon temps, dépensent de l'énergie à bouger aux sons du maître de cérémonie. Vendredi, à l'Atelier, celui qui a dédié toute sa carrière à la musique techno et house n'a pas dérogé à la règle. Entouré de ses musiciens, dont un saxophoniste et un trompettiste, le DJ a présenté son live et dirigé son groupe comme un chef d'orchestre. Les mains en l'air et toujours en mouvement, les fans ont passé une soirée de rêve.

Ton opinion