Santé au Luxembourg – Ma maison est-elle contaminée au radon?

Publié

Santé au LuxembourgMa maison est-elle contaminée au radon?

LUXEMBOURG – Suite à la campagne lancée cet automne, 530 personnes ont demandé à ce que soit mesurée la concentration de ce gaz naturel mais dangereux dans leur maison.

Le nord du pays est plus concerné par la nature de son sous-sol.

Le nord du pays est plus concerné par la nature de son sous-sol.

En novembre dernier, le ministère de la Santé lançait un vaste plan d’action autour de l’exposition des habitations au radon. Ce gaz naturel, radioactif, incolore mais extrêmement dangereux pour la santé, se trouve surtout dans le sous-sol du nord du pays et s’insinue dans les habitations via les fissures du sol, des murs, les joints de construction ou encore les équipements sanitaires et les approvisionnement d'eau.

Suite à cette campagne de sensibilisation, qui prévoit notamment la distribution de flyers chaque automne, 530 personnes ont sollicité la division de la radioprotection pour établir des mesures du taux de radon dans leur maison, a indiqué la ministre de la Santé, Lydia Mutsch (LSAP) dans une réponse parlementaire aux députés CSV Martine Hansen et Marco Schank. Elles sont actuellement en cours et se font à l’aide d’un détecteur passif, exposé pendant trois mois durant la période hivernale, entre octobre et avril, dans une ou plusieurs pièces de la maison.

Une vingtaine de cancers

Durant l'hiver 2015/2016, une étude-pilote dans la commune de Wahl, dans le nord du pays, avait révélé de fortes concentrations de radon parmi les 200 maisons testées: un tiers présentait des taux dépassant le niveau référence (300 Bq/m3) et dans 1% des habitations, ce taux dépassait même 2 700 Bq/m3. Une douzaine de ménages ont décidé de réaliser des mesures pour chercher les points d’entrée du gaz à l’aide d’enregistreurs électroniques afin de mettre en place une ventilation et une isolation adéquates pour réduire la concentration de radon.

Le gaz est la deuxième cause de cancer du poumon, après le tabagisme, et est responsable d’une vingtaine de nouveaux cas, chaque année, au Luxembourg.

(MC/L'essentiel)

Ton opinion