En France – Macron largement en tête dans les sondages
Publié

En FranceMacron largement en tête dans les sondages

Un sondage montre que le chef de l'État français, qui n’a pas encore formellement annoncé sa candidature, est en très bonne posture en vue du premier tour de la présidentielle.

Au second tour, M. Macron l’emporterait devant Valérie Pécresse et Marine Le Pen, d’après cette enquête.

Au second tour, M. Macron l’emporterait devant Valérie Pécresse et Marine Le Pen, d’après cette enquête.

AFP

Emmanuel Macron arriverait largement en tête du premier tour de la présidentielle si celui-ci avait lieu dimanche, avec 25% des intentions de vote, devant Valérie Pécresse (LR) et Marine Le Pen (RN) à égalité à 15,5%, selon un nouveau sondage samedi.

Au second tour, le président sortant l'emporterait devant chacune de ces deux candidates, d'après cette enquête Ipsos-Sopra Steria réalisée pour Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et le Cevipof auprès de plus de 12 500 personnes, et allant dans le même sens que de nombreux autres sondages récents. Emmanuel Macron obtiendrait ainsi 54% des voix face à Valérie Pécresse (46%), et 57% contre Marine Le Pen (43%).

Avec 13% au premier tour, Eric Zemmour (Reconquête) refait, par rapport à d'autres sondages récents, une partie de son retard sur les deux femmes.

La gauche morcelée

À gauche, Jean-Luc Mélenchon (LFI) arriverait en tête des intentions de vote avec 8%, devant Yannick Jadot (EELV, 7%), l'ex-ministre de François Hollande Christiane Taubira (5%) et Anne Hidalgo (PS, 3,5%). La faiblesse des scores de la gauche est doublée d'une forte hésitation entre ses différents candidats. Quelque 54% des sondés disant vouloir voter pour M. Mélenchon se disent sûrs de leur choix. Le pourcentage tombe à 36% pour Yannick Jadot, 30% pour Anne Hidalgo et 27% pour Christiane Taubira.

À l'inverse, 72% des personnes interrogées sondés choisissant le bulletin Le Pen sont sûres de leur choix. Le pourcentage est de 68% pour Emmanuel Macron, 63% pour Eric Zemmour et 47% pour Valérie Pécresse.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion