Tendance – «Mad Men», la série d'influences

Publié

Tendance«Mad Men», la série d'influences

La saison 1 n'en finit pas d'attirer des fans sur Canal+. Décryptage de la folie nostalgique en cours.

Ils ne jurent que par les bars new-yorkais, s’habillent en costard ou en robe cintrée, connaissent leurs années 1960 sur le bout de la cigarette, ce sont les «maddicts». Bienvenue dans l’univers des fous de «Mad Men», une série dont l’influence a dépassé le petit écran, atteignant le monde de la mode. Après quatre saisons diffusées aux États-Unis (sur AMC), la série est arrivée voilà deux ans maintenant sur la chaîne Canal+ (ou sur le câble via TPS), auréolée des meilleurs échos.

Pourquoi un tel succès?

Même si elle reconstitue les sixties au cendrier près, «Mad Men» nous parle de notre époque. La femme au travail, la position de l’homme, l’homosexualité, le rachat d’entreprises ou la communication sont autant de questions abordées de manière ultrachic. On oublie le métrosexuel et la mannequin taille 34, la série valorise le viril et le féminin. Charme compris. En outre, elle «a un style visuel très riche, inspirant. Elle est adorée des publicitaires, des intellos, des designers, bref, de ceux qui font la tendance», estime Frédéric Foubert, journaliste à «Générique(S)».

Suivie à ses débuts par un million de téléspectateurs, «Mad Men» en a acquis un supplémentaire à chaque saison. Elle a remporté trois Emmy Awards et trois Golden Globes. Il est encore un domaine qu’elle n’a pas influencé: celui de la télévision. Aucune autre série n’a relevé un pari aussi fou.

À voir chaque jeudi (22h15) sur Canal+.

Ton opinion