New York – Madoff vide ses armoires pour éponger sa dette
Publié

New YorkMadoff vide ses armoires pour éponger sa dette

Près de 1,4 million de dollars ont été récupérés dans la vente aux enchères de biens appartenant à l'escroc financier.

L'ensemble des fonds récupérés de la vente, près de deux millions de dollars, doit servir à indemniser les investisseurs grugés.

L'ensemble des fonds récupérés de la vente, près de deux millions de dollars, doit servir à indemniser les investisseurs grugés.

Un piano à queue et des montres de luxe que l'on s'arrache à l'hôtel Sheraton: bienvenue à la vente aux enchères de la garde-robe et des objets personnels de Bernard Madoff. De l'argent bienvenu pour l'Américain condamné à 150 ans de prison pour escroquerie… Ainsi, le piano Steinway saisi dans une des maisons du couple Madoff, à Long Island, est parti pour 31000 euros, une Rolex pour 49 500, une autre pour 29 500, tandis que deux montres Philippe Patek sont parties pour 41 100 et 27 600 euros.

L'ensemble des fonds récupérés de la vente, près de deux millions de dollars, doit servir à indemniser les investisseurs grugés, dont certains sont sortis ruinés de la gigantesque escroquerie mise en place par Bernard Madoff.

Parmi les biens présentés à la vente figurait une paire de boucles d'oreilles en diamant, (adjugée pour 88230 euros), mais également l'aspirateur de l'ancien homme d'affaires, ses chaussettes et pantalons, des draps ainsi qu'une paire de pantoufles en velours aux initiales «B.L.M.» brodées au fil d'or… Et 4 400 euros pour ces mules pointure 42! En novembre 2009, une première vente comprenant bijoux, montres et objets personnels de l'escroc avait rapporté plus d'un million de dollars, le double des estimations.

Ton opinion