Entreprise au Luxembourg – Mahle-Behr va fermer à Foetz, un plan social signé

Publié

Entreprise au LuxembourgMahle-Behr va fermer à Foetz, un plan social signé

FOETZ- Le groupe allemand spécialisé dans les pièces détachées automobiles va fermer son site luxembourgeois d'ici 2021. Un plan social a été signé pour les 79 salariés.

Mahle est spécialisée dans la fabrication de pièces détachées pour l'automobile. (photo: Mahle.com)

Mahle est spécialisée dans la fabrication de pièces détachées pour l'automobile. (photo: Mahle.com)

Mahle.com

La fermeture du site de Mahle-Behr à Foetz se confirme. Alors que le groupe allemand, spécialisé dans la fabrication de pièces détachées pour l’automobile, expliquait dans un communiqué le 23 octobre dernier, qu'il envisageait le déménagement de son site de développement dans d'autres sites du groupe d'ici mi-2021, le LCGB et l'OGBL indiquent ce lundi avoir signé, en collaboration avec les représentants du personnel, un plan social avec la direction. 79 salariés, qui sont à la fois des résidents et des frontaliers, sont concernés.

Des mesures sociales telles que les retraites ou préretraites, des formations internes et externes seront mises en place, et des transferts internes au sein de Mahle ont pu être retenus, précisent les syndicats. «On ne sait pas encore combien de personnes vont accepter de partir en retraite ou en préretraite, note Kevin Dechmann, secrétaire central adjoint de l'OGBL Services et Énergie. En outre, les transferts internes vers les sites de Stuttgart (Allemagne) ou Valence (Espagne) pourront se négocier au cas par cas, à travers des entretiens individuels». En ce qui concerne les salariés sans futur engagement au sein du groupe, un paquet financier extralégal a été négocié, en tenant compte de l’âge et de l’ancienneté des salariés, ainsi que la situation familiale et le nombre d’enfants, indiquent le LCGB et l'OGBL.

Transition vers l'électrique

Pour justifier la fermeture du site de Foetz, Mahle-Behr mettait en avant, en octobre dernier, la forte tendance à l’électrification des voitures. «Avec la délocalisation du site luxembourgeois vers ceux possédant une expertise dans les domaines des moteurs électriques et de l'électronique, les conditions préalables pour une intégration encore plus efficace et une coopération plus efficace entre les équipes de développement sont en train d'être créées», ajoutait-il.

Pour rappel, un plan social avait déjà été signé au sein de Mahle-Behr à Foetz en mars 2018. L'entreprise prévoyait alors de licencier une soixantaine de salariés mais une quinzaine d'emplois avaient pu être sauvés. À noter que Delphi Technologies, un autre acteur du secteur, est aussi concerné par des mesures de restructuration.

(ol/L'essentiel)

Ton opinion