Maladie: le LCGB dit stop à la chasse aux sorcières

Publié

Maladie: le LCGB dit stop à la chasse aux sorcières

LUXEMBOURG - Le syndicat chrétien LCGB tire la sonnette d'alarme. Depuis l'entrée en vigueur du statut unique, les employeurs sont plus exigeants quant à la remise des certificats médicaux en cas d'arrêt maladie.

Être cloué au lit pendant une seule journée doit désormais être justifié par un certificat de maladie. (Editpress)

Être cloué au lit pendant une seule journée doit désormais être justifié par un certificat de maladie. (Editpress)

Désormais, les certificats médicaux sont souvent réclamés dès le premier jour. Or, la loi ne les exige qu'à compter du troisième jour. Le syndicat dénonce cette situation inadmissible rendue possible du fait d’une distinction entre le droit social et le droit du travail.

Dans une lettre adressée au ministre du Travail et de l’Emploi, François Biltgen, le LCGB exige pour cette raison une adaptation du droit du travail aux dispositions du droit social.

À l’occasion d’un changement de texte législatif en la matière, il convient en plus de considérer la situation des salariés frontaliers qui, en pratique, éprouvent bien des difficultés à faire parvenir dans les trois jours un certificat médical à leur employeur.

Ton opinion