Grève à la SNCF: Malgré les galères, le train «reste la moins pire des solutions»

Publié

Grève à la SNCFMalgré les galères, le train «reste la moins pire des solutions»

LUXEMBOURG/METZ – Travaux à Bettembourg et maintenant grève. Les nerfs des usagers de la ligne Luxembourg-Metz sont mis à rude épreuve en ce moment.

par
Marion Mellinger
Très peu de trains circuleront ce jeudi entre Luxembourg et Metz.

Très peu de trains circuleront ce jeudi entre Luxembourg et Metz.

L'essentiel

Après les travaux de cet été, les usagers de la ligne Luxembourg-Metz doivent, ce jeudi, faire avec une grève à la SNCF. La circulation des trains entre la France et le Luxembourg sera fortement impactée. Seuls onze trains relieront le Grand-Duché le matin, contre 21 en temps normal. Pour rentrer, les usagers n'auront que sept trains au lieu de 24. Le dernier partira à 18h28 et aura Thionville comme terminus.

Guillaume, frontalier de 30 ans vivant à Metz, va malgré tout «essayer de prendre le train, la limite des 29 jours de télétravail étant vite atteinte». Pour éviter la galère, Pierre, originaire de Thionville, optera lui pour le télétravail. «Je ne pense pas arrêter le train. Cela reste la solution “la moins pire”. Mon entreprise rembourse mon abonnement, je ne serais clairement pas gagnant à prendre la voiture en raison du temps de trajet, le stress et d'un point de vue économique», explique-t-il.

«Le train, moins la galère que la route»

Ce jeudi, Julien avait prévu de faire du télétravail. «Si je n'avais pas pu, j'aurais préféré prendre congé que d'affronter ça. Même si le train c'est la galère, ça reste moins la galère que la route et tous les problèmes associés comme les bouchons, les travaux, le parking et les prix des carburants. Et comme je travaille en face de la gare, je ne me verrais pas venir autrement qu'en train», raconte le frontalier de 38 ans, originaire de Volstroff.

Bastien, de Clouange, qui optait pour le train depuis quelques semaines, compte prendre la voiture pour se rendre sur son lieu de travail à la Cloche d'Or ou «faire du covoiturage. Julien, de Hettange-Grande, prendra également sa voiture pour rejoindre Belval. «J'hésite à arrêter de prendre le train. Ça me coûte 30 euros par mois. En théorie le train est plus rapide mais pas dans la pratique».

Ton opinion

11 commentaires