Premier League – Manchester United est le patron

Publié

Premier LeagueManchester United est le patron

Les «Red Devils» se sont imposés 1 à 0 face à Arsenal grâce à un but de Park dans le choc au sommet du Championnat d'Angleterre, lundi à Old Trafford.

Les mineurs chiliens rescapés de la mine de San José ont été honorés lundi à Old Trafford, en marge du sommet du Championnat d'Angleterre de football entre Manchester United et Arsenal. (AFP)

Les mineurs chiliens rescapés de la mine de San José ont été honorés lundi à Old Trafford, en marge du sommet du Championnat d'Angleterre de football entre Manchester United et Arsenal. (AFP)

Grâce à ce succès, MU, toujours invaincu lors des 17 premières journées, un record pour le club, s'installe seul en tête du classement avec deux points d'avance sur les «Gunners» et sur Manchester City. Chelsea est à trois longueurs. Les «Red Devils» ont aussi un match en retard à jouer chez le promu Blackpool, dont il devrait en toute logique ramener des points. Le seul but de la rencontre a été inscrit peu avant la mi-temps grâce à une jolie tête de Park et à un petit coup de pouce de la chance, le centre décisif de Nani ayant été contré avant d'atterrir sur le crâne du Sud-Coréen (40).

Avant cela les joueurs d'Alex Ferguson n'avaient guère eu qu'une grosse occasion, une reprise juste à côté de Nani, dans tous les bons coups, après un mauvais dégagement de la tête de Squillaci. Wayne Rooney a manqué l'occasion de tuer le suspense à la 73e minute en envoyant un penalty dans les nuages après un curieuse course d'élan zigzagante. C'est Gaël Clichy, malchanceux, qui avait été sanctionné pour avoir involontairement bloqué de la main un dribble de Nani, encore une fois dangereux.

La défense centrale Ferdinand-Vidic a toujours contrôlé la situation

Décevants en première mi-temps, en l'absence de Cesc Fabregas, qui n'allait entrer qu'après l'heure de jeu à cause des séquelles d'une blessure à la cuisse, les Londoniens ont bien réagi au retour des vestiaires, n'hésitant pas à prendre de très gros risques et à s'exposer aux contres mancuniens. La pression a eu beau être forte sur le but de Van der Sar, elle n'a pas débouché sur un grand nombre d'occasions, à part un bon tir de Nasri, difficilement repoussé par le Néerlandais et dont Chamakh a failli profiter (56). La défense centrale Ferdinand-Vidic a toujours contrôlé la situation.

Arsenal partira probablement frustré d'Old Trafford, avec le sentiment d'avoir perdu sans avoir été franchement inférieur, un peu comme lors du précédent choc contre l'autre géant Chelsea début octobre (défaite 2-0). Si la situation des «Gunners» est loin d'être désespérée au classement - malgré déjà cinq défaites ! - il leur faudra bien arriver un jour à dominer leurs rivaux directs pour récupérer le titre qui leur échappe depuis 2004. Quant à Manchester United, il poursuit un parcours plus solide, sinon enthousiasmant, suffisant en tout cas dans une Premier League où les cadors trébuchent plus souvent qu'à l'habitude.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion