Nouvel album – Marboss a composé pour le Japon
Publié

Nouvel albumMarboss a composé pour le Japon

Influencé par Kraftwerk, le Lorrain a sorti un EP en hommage à la catastrophe de Fukushima.

«L’essentiel»: Quel est votre parcours musical?
Stéphane Marchal (Marboss): J’ai commencé à faire de la musique à la fin des années 80, et mes premières compositions électroniques datent de 1999. J’ai sorti mon premier album autoproduit en 2002 («e-music»), puis j’ai produit, en 2007, un morceau qui est devenu l’hymne de l’arrivée du TGV dans l’Est. En 2008, mon album «Electrotherapies» est sorti chez Musea Dreaming.

Quelle est la genèse du projet «Fukushima Daiichi»?
Les événements m’ont bouleversé, j’ai alors commencé à collecter des infos. Puis j’ai composé un morceau pour chaque réacteur de la centrale. C’est de la sculpture sonore électronique, je pars d’une note aléatoire pour faire évoluer le son. Je l’ai composé en une semaine, et je l’ai joué dans le cadre d’un concert caritatif à l’Arsenal, à Metz.

Vous connaissez bien le Japon?
J’avais envisagé de faire un concert là-bas, mais ça reste pour le moment du domaine du rêve.

La musique électronique n’est pas toujours facile à transposer sur scène?
C’est vrai, mais j’y travaille. D’ailleurs, je serai en show-case, début septembre, à la Fnac de Metz.

Recueilli par Cédric Botzung

Ton opinion