Barman au Luxembourg: Marius rêve de devenir champion du monde de cocktails

Publié

Barman au LuxembourgMarius rêve de devenir champion du monde de cocktails

LUXEMBOURG – Fraîchement auréolé d'un nouveau titre national, Marius Bîrzan va représenter le Grand-Duché au championnat du monde de cocktails à Cuba, au mois de novembre.

par
Pascal Piatkowski

Facebook

«Représenter le Luxembourg au championnat du monde de cocktails, c'est une énorme fierté!». Fraîchement auréolé d'un nouveau titre de champion du Grand-Duché, Marius Bîrzan rêve désormais de la consécration suprême, lors de la 69e édition du championnat du monde qui se déroulera dans la station balnéaire de Varadero (Cuba), du 4 au 9 novembre prochain. Chef de bar à l'hôtel Cravat, à Luxembourg-Ville, depuis environ six ans, Marius est un habitué des podiums.

Plusieurs fois champion du Luxembourg de cocktail sans alcool, il a également remporté une médaille de bronze aux mondiaux de Prague (2015) et a fini deuxième d'une grande compétition internationale à Taïwan. Né en Roumanie, marié et père de deux enfants, Marius a posé ses valises au Luxembourg en 2011, avec l'aide de son frère qui y résidait déjà. Ce professeur de sport et instructeur de fitness s'est découvert par hasard une passion pour le métier de barman.

Plusieurs épreuves, plus piégeuses les unes que les autres

«Je n'avais aucune connaissance dans le domaine, c'est peut-être ça qui m'a fait évoluer assez vite, explique-t-il à L'essentiel. J'avais soif d'apprendre et de progresser. Dans ce domaine, on apprend tous les jours, il ne faut pas se fixer de limite et laisser libre cours à son imagination. Je suis un bourreau de travail, je surveille les tendances, je lis beaucoup, je multiplie les essais… Si j'ai réussi, tout le monde peut le faire, il faut juste croire en sa bonne étoile et travailler».

Facebook

Marius Bîrzan sait déjà qu'il va devoir se surpasser pour surprendre le jury de l'International Bartenders Association (IBA), qui va devoir départager plus de 60 concurrents en provenance de 50 pays du monde. Plusieurs épreuves, plus piégeuses les unes que les autres, l'attendent à Cuba, comme «un test de dégustation, une création personnelle et la réalisation de trois cocktails différents, tirés au sort, en seulement sept minutes…» D'où la nécessité de mémoriser une foule de recettes et de montrer une réelle dextérité le jour J.

Cocktail gagnant

Ton opinion

0 commentaires