Squash – Mark Kauf fait son trou au sein de la Drexel University

Publié

SquashMark Kauf fait son trou au sein de la Drexel University

Depuis deux ans, le Luxembourgeois Mark Kauf, 20 ans, joue au squash dans l'une des meilleures universités des États-Unis.

Mark Kauf, 20 ans, joue au squash dans l'une des meilleures universités des États-Unis.

Mark Kauf, 20 ans, joue au squash dans l'une des meilleures universités des États-Unis.

DR

Mi-février, l'Université de Drexel, près de Philadelphie, prenait la 16e place du championnat universitaire américain de squash. Dans les rangs d'une équipe entraînée par l'ancien n° 1 mondial John White, le jeune Luxembourgeois Mark Kauf, à 20 ans, participe depuis deux ans à la montée en puissance de son équipe aux États-Unis.

Né à Luxembourg-Ville et habitant de Koerich, Mark Kauf a déjà plus bourlingué que la plupart des jeunes de son âge, avec le squash comme fil conducteur. Après avoir passé ses deux dernières années de lycée à Cleveland, il est revenu un an au Grand-Duché, avant de partir pour la Nouvelle-Zélande. C'est là qu'il est contacté par l'Université de Drexel, qui compte 23 000 étudiants et trie sur le volet sa centaine de sportifs d'élite. Outre le sport, Mark étudie l'ingénierie mécanique. «Grâce à ses qualités sportives, il a reçu une bourse de 40 000 dollars par an. Ces études sont chères (57 000 dollars par an), sans cette bourse nous n’aurions pas pu payer ce type d’école», raconte sa mère Patricia Kauf.

«Je m'entraîne presque tous les jours et je dispute deux à trois matches par week-end. Ici, les infrastructures sportives sont énormes. Nous espérons pouvoir atteindre le top 8 aux États-Unis l'an prochain», précise Mark Kauf, qui jouera en avril avec le Luxembourg, les championnats d'Europe en Croatie. Fils de Ray Lindsay, un ancien joueur pro néozélandais, le Luxembourgeois a fait du squash son passeport.

Nicolas Martin

Ton opinion