Ligue Europa Conférence – Marseille encaisse un but de la main, Qarabag y renonce

Publié

Ligue Europa ConférenceMarseille encaisse un but de la main, Qarabag y renonce

Face à Qarabag, jeudi soir, Marseille a encaissé un but inscrit de la main par Ibrahima Wadji, qui a reconnu son geste, poussant l'arbitre à annuler le but.

Un but de la main, comme la fameuse «main de Vata» qui avait éliminé l'OM en demi-finale de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1990: jeudi à Bakou face à Qarabag, Marseille a encaissé un but inscrit de la main par Ibrahima Wadji, qui a finalement reconnu son geste, poussant l'arbitre à annuler le but.

Avec l'assistance vidéo à l'arbitrage, ce type d'évènement est désormais rarissime. Mais il n'y a pas de VAR en Ligue Europa Conférence et il a fallu plusieurs minutes de discussions et de colère dans le camp marseillais, avec notamment Matteo Guendouzi, furieux, pour que l'affaire se dénoue.

«C'est une leçon»

Sur un centre venu de la gauche, l'attaquant sénégalais Ibrahima Wadji avait bien marqué de la main, d'un geste de volleyeur, ensuite mimé par de nombreux joueurs marseillais. Dans une ambiance brûlante, Wadji est finalement parti discuter avec son entraîneur Gurban Gurbanov. Ils ont ensuite échangé quelques mots avec l'arbitre polonais Bartosz Frankowski, qui a annulé le but et donné un coup franc à l'OM.

Le geste de Wadji a eu lieu à la 34e minute, alors que l'OM menait 1-0 depuis la 12e minute et un but de Pape Gueye. Le match a été arrêté un peu plus de cinq minutes. Au bout du compte, l'OM s'est imposé 3-0 et s'est qualifié. «Le coach adverse a montré son niveau d'humanité et de fair-play. Il a été honnête, c'est le geste de quelqu'un de grande valeur. C'est un cas très rare et si ça m'était arrivé, je crois que je n'aurais pas accepté le changement de décision de l'arbitre. C'est une leçon», a déclaré après le match l'entraîneur marseillais, Jorge Sampaoli.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion