Télévision – Martin Weill au pays des illuminés

Publié

TélévisionMartin Weill au pays des illuminés

Le journaliste Martin Weill revient en prime time avec une émission qui porte son nom. Thème de ce soir: les nouveaux gourous.

MARTIN WEILL

MARTIN WEILL

Christophe Chevalin

Sa bouille d’ange était absente de la chaîne depuis des semaines. L’attente prend fin ce soir à 21 h. Après s’être illustré dans «Quotidien» et avoir animé des prime consacrés à Trump et à Poutine, Martin Weill s’est attaqué à un thème de société plus large. Celui des nouveaux gourous.

«On a eu envie de s’intéresser aux obsessions de notre société. On est partis d’un constat simple: les gens ne vont pas bien. La consommation d’antidépresseurs est énorme et une catégorie de population n’a plus les repères qu’on avait avant», a expliqué le journaliste français au micro d’Europe 1.

Selon lui, le terreau est propice pour les gourous: «Ils te disent que tu es malheureux et que si tu les écoutes et les paies, tu iras mieux. Cette rhétorique marche à fond dans la société actuelle».

Entre cinq et sept émissions à produire

Cette première émission mettra en lumière un donneur d’orgasmes, un accro à l’ayahuasca, un chantre du masculinisme (la réponse des hommes au mouvement #metoo) ou encore un Brésilien persuadé d’être Jésus réincarné (photos ci-dessus).

«Dans tous ces sujets, il y a les gourous et leurs clients, que j’appelle des victimes. On ne dit pas c’est bien ou mal. On s’intéresse aux dérives», explique Martin Weill, 31 ans.

La chaîne lui a commandé plusieurs numéros: «Cinq, six ou sept à condition de produire vite». Le prochain thème tournera autour du corps et du culte de la perfection.

(L'essentiel)

Ton opinion