Nouvelle technique – Massive Attack stocke «Mezzanine» sur ADN

Publié

Nouvelle techniqueMassive Attack stocke «Mezzanine» sur ADN

Le trio hip hop britannique va stocker son album culte sur de l'ADN artificiel, grâce à une nouvelle méthode. C'est le premier album musical ainsi conservé.

Le Montreux Jazz l'avait fait l'an dernier pour les titres «Tutu» de Miles Davis et «Smoke on the water» de Deep Purple. C'est maintenant Massive Attack qui annonce le stockage de son album «Mezzanine» sur de l'ADN artificiel. Une première. Cet encodage est effectué pour les vingt ans de la sortie de l'album qui a valu une renommée internationale au groupe de trip hop britannique, le 27 avril 1998.

Un archivage dont l'espérance de vie se compte en siècles, voire en millénaires, contre quelques décennies sur un CD, a indiqué l'École polytechnique de Zurich (EPFZ), qui a développé la technique. L'équipe a dans un premier temps modifié la bande-son numérique binaire pour l'adapter au code ADN constitué des quatre bases A, C, G et T. Afin d'obtenir une quantité de données gérable, le procédé de compression «Opus» a été utilisé pour arriver à un volume de 15 mégabytes, avec une qualité finale supérieure au MP3.

Une entreprise américaine est actuellement en train de fabriquer 920 000 courtes molécules d'ADN sur lesquelles sera stocké «Mezzanine». Celles-ci seront ensuite encapsulées dans 5 000 billes de verre de 160 nanomètres (milliardième de mètre) par Turbobeads, une spin-off de l'EPFZ. Le projet devrait être bouclé d'ici un à deux mois. Si la méthode de stockage est encore complexe et onéreuse, la technique permettant la lecture et la copie de ces données l'est en revanche beaucoup moins: elle peut être faite en tout temps sur un ordinateur.

(L'essentiel/ats)

Ton opinion