Football – France: Mbappé, Neymar et les «likes» de la discorde

Publié

Football – FranceMbappé, Neymar et les «likes» de la discorde

Même quand il est un facile vainqueur de ses premiers matches de la saison, il faut absolument trouver des affaires autour du PSG. Sa star brésilienne s’en est d’ailleurs chargée toute seule.

par
Robin Carrel
Neymar fête son penalty.

Neymar fête son penalty.

AFP

Samedi soir, après un début de match passé à essayer de trouver la faille face à Jonas Omlin, le Paris Saint-Germain a fini par dérouler et s’imposer 5-2 contre Montpellier. Neymar a inscrit un doublé, la recrue Renato Sanches a scoré et Mbappé a fini par faire trembler les filets après avoir manqué un penalty en tout début de partie. Tout semblait aller bien, en fait.

Sauf que les réseaux sociaux et, dans la foulée, la presse française ont vite trouvé deux petites bêtes. La première a été l’attitude de Mbappé, qui a prolongé son contrat dans la capitale française en début d’été, après de longs mois de suspense. De retour de suspension et d’une blessure, la star des Bleus a eu quelques gestes d’humeur et d’agacement. Ça peut arriver.

La deuxième histoire de la soirée est venue du tir au but manqué par le Français, encore une fois mis en échec par un gardien suisse, à la 23e minute. Mbappé a raté et les internautes prompts à n’importe quelle comparaison, souvent guidée par un fanatisme aveugle, ont forcément fait le lien avec celui réussi sans trembler par Neymar une vingtaine de minutes plus tard.

«Aujourd’hui, dans le match du PSG, Neymar a marqué et humilié le gardien (encore une fois) sur penalty. Mbappé, en revanche, a très mal frappé et a raté. Après le match, l’entraîneur a déclaré que Mbappé serait le principal frappeur de l’équipe pour la saison. Une absurdité!» est-il écrit dans un premier tweet. «Maintenant c’est officiel, c’est Mbappé qui tire les penaltys au PSG. Clairement, c’est une affaire de contrat, car dans aucun club au monde qui a Neymar, il serait le deuxième tireur, aucun!! Il paraît qu’à cause du contrat, Mbappe est le propriétaire du PSG!!», s’est énervé un autre utilisateur du réseau à l’oiseau bleu.

Ce qui aurait dû n’être que des coups de gueule de fans lambda sur Internet a finalement pris une tout autre proportion sur les sites des médias hexagonaux, dans la nuit de samedi à dimanche. La faute à un certain… Neymar qui a eu l’idée plutôt discutable de «liker» les deux «analyses» sur Twitter, au vu et au su de tous.

Un début de «penaltygate» que le coach Christophe Galtier avait pourtant déminé dès la conférence de presse d’après-victoire: «Pour ce match-là, c’était l’ordre choisi. Kylian a tiré le premier, c’était logique que ce soit Neymar ensuite. On verra pour la suite».

Ton opinion

3 commentaires