Famille royale – Meghan Markle ne s'est pas sentie protégée

Publié

Famille royaleMeghan Markle ne s'est pas sentie protégée

La duchesse de Sussex reproche à la famille royale britannique de ne pas l’avoir défendue contre les attaques des tabloïds.

Meghan aurait voulu pouvoir s’exprimer.

Meghan aurait voulu pouvoir s’exprimer.

AFP/Paul Edwards

Le combat de Meghan Markle contre le Mail on Sunday, qui avait publié des extraits d’une lettre que la duchesse avait envoyée à son père, prend un nouvelle tournure. Selon des documents obtenus par Entertainment Tonight, l’épouse du prince Harry ne s’est pas sentie protégée par la famille royale alors qu’elle était attaquée de toutes parts par les tabloïds, pendant sa grossesse.

Meghan aurait tenté de s’opposer à la règle selon laquelle personne ne devait commenter les articles la concernant et aurait voulu pouvoir se défendre et donner sa version des faits. «La duchesse faisait l’objet de nombreux articles faux et préjudiciables dans les tabloïds britanniques qui ont causé une grande détresse émotionnelle et des dégâts à sa santé mentale», est-il écrit dans les documents.

Inquiétudes concernant son bien-être

Les amis de Meghan, dont certains s’étaient confiés à People malgré l’interdiction de la famille royale de s’exprimer, ne l’avaient jamais vue dans cet état et étaient très inquiets pour son bien-être, d’autant plus qu’elle était enceinte, est-il indiqué.

Cette affaire constitue une action judiciaire distincte de la plainte du prince Harry, sixième dans l'ordre de succession au trône britannique, à l'encontre d'autres groupes de presse, qu'il accuse d'avoir intercepté des messages vocaux privés. Désormais installé en Californie avec sa femme, le prince a dénoncé à de multiples reprises la pression des médias sur son couple et en a fait la raison principale de sa mise en retrait de la famille royale, annoncée en janvier et effective depuis début avril.

(L'essentiel/jfa)

Ton opinion