Affaire en France – Menacé de mort après son twerk dans une église
Publié

Affaire en FranceMenacé de mort après son twerk dans une église

Un influenceur français de 18 ans est la cible d'une vague de cyberharcèlement, après avoir publié une vidéo de lui twerkant en crop top dans une église.

Le jeune influenceur français, Benjamin Ledig, 18 ans, est la cible d'une vague de cyberharcèlement depuis qu'il a posté une vidéo de lui, avec un ami, en train de twerker en crop top dans une église. Une courte séquence dans laquelle on voit les deux jeunes hommes danser devant l'autel, largement partagée et commentée sur les réseaux sociaux. «Je ne m'y attendais pas non», a-t-il confié au journal Le Parisien lundi, au sujet des graves menaces reçues ces derniers jours. «Est-ce que je mérite la mort pour une vidéo? Qu'il y ait des gens qui viennent chez mes parents cagoulés, qu'on appelle le travail de mon père, même les photos de famille qui ont fuité... Mes parents ont peur, ils m'appellent tous les jours en pleurant».

Vendredi déjà, Benjamin Ledig était venu se défendre et expliquer son geste sur le plateau de l'émission TPMP, en France: «Je voulais surtout dénoncer l'homophobie qui est très présente dans l'Église, justifie le jeune homme. On m'a souvent fait un rappel à la religion parce que j'ai des relations avec des hommes ou parce que je m'habille avec des vêtements féminins. J'avais envie de faire un affront par rapport à toutes les réflexions reçues par rapport à la religion en allant dans cette église». Face au scandale, l'influenceur a pourtant persisté et signé, menaçant de reproduire son opération dans une mosquée .

(nc/L'essentiel)

Ton opinion