Au Luxembourg - Menace nucléaire: des résidents ont tenté de trouver des pastilles d'iode
Publié

Au LuxembourgMenace nucléaire: des résidents ont tenté de trouver des pastilles d'iode

LUXEMBOURG – «Beaucoup de personnes» ont essayé ces derniers jours de se fournir en comprimés d'iode, face à la menace nucléaire. La direction de la Santé souligne que c'est inutile.

par
Olivier Loyens
AppleMark

La prise de comprimés d’iodure de potassium est exclusivement indiquée en cas d’accident d’une centrale nucléaire et sur instruction des autorités.

Editpress

La menace de guerre nucléaire agitée par Vladimir Poutine effraie. «Beaucoup de personnes» ont essayé ces derniers jours de se procurer des comprimés d’iodures de potassium dans les pharmacies et dans les communes. C'est ce qu'indique ce mercredi le ministère de la Santé dans un communiqué.

La Direction de la santé rappelle dans ce contexte que la prise de comprimés d’iodure de potassium est exclusivement indiquée en cas d’accident d’une centrale nucléaire et sur instruction des autorités. «Pour d’autres scénarios, qui se dérouleraient soit à des distances plus élevées ou qui concerneraient d’autres types d'installations, la prise de comprimés d’iodure de potassium n’offre pas de protection», souligne-t-elle.

Pas recommandé chez les plus de 40 ans

De son côté, Danielle Becker-Bauer , vice-présidente du Syndicat des pharmaciens luxembourgeois (SPL), note avoir enregistré «deux à trois appels» à sa pharmacie, située à Bettembourg. «Nous avons essayé en réponse de commander des comprimés auprès de grossistes en Allemagne, mais il y a une rupture de stock», dit-elle.

La responsable de la pharmacie du Trèfle en profite pour rappeler que la prise de comprimés d'iodure de potassium n'est pas recommandée chez les adultes de plus de 40 ans. En effet, le risque de contracter le cancer de la thyroïde en raison de l'irradiation est très faible. En revanche, le risque d'effets secondaires graves causés par la prise d'iode est comparativement élevé.

Plus d’informations sont disponibles sur le site: www.infocrise.lu.

Ton opinion

107 commentaires