Marché automobile: Mercedes-Benz revoit ses prévisions à la hausse

Publié

Marché automobileMercedes-Benz revoit ses prévisions à la hausse

En améliorant sa marge grâce aux véhicules haut de gamme, le constructeur allemand a enregistré des chiffres meilleurs que prévu au deuxième trimestre de l'année.

Mercedes-Benz cars stand in front of a Mercedes-Benz branch in Stuttgart, southern Germany, on February 18, 2021, as Daimler holds the annual press conference as an online event. - Mercedes-Benz parent company Daimler on February 18, 2021 released preliminary earnings data for 2020 showing higher-than-expected operating profit in a year battered by the coronavirus pandemic. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)

Mercedes a tendance à se recentrer sur les modèles les plus haut de gamme.

AFP

Le fabriquant de voitures haut de gamme Mercedes-Benz a relevé mercredi ses prévisions pour l'année après avoir vu son bénéfice net progresser de 2% au deuxième trimestre, à 3,2 milliards d'euros. Le groupe allemand, né de la scission de Daimler en Mercedes-Benz d'un côté et Daimler Truck de l'autre, prévoit désormais un bénéfice d'exploitation (Ebit) «légèrement supérieur» à l'année précédente, alors qu'il annonçait jusqu'ici un résultat stable.

Pour cette branche phare «Mercedes-Benz Cars», l'Ebit a progressé de 26% à 3,8 milliards d'euros, aidé par des ventes de modèles plus chers, tirant vers le haut la marge d'exploitation ajustée. Cette meilleure rentabilité a permis au groupe de compenser la baisse de 7% des ventes de voitures, puisque le chiffre d'affaires du groupe progresse de 7%, à 36,4 milliards d'euros. Au premier semestre, le bénéfice net du groupe a atteint 6,8 milliards d'euros, une hausse de 3% sur un an, pour un chiffre d'affaires de 71,3 milliards (+6%).

«En se concentrant sur les voitures de luxe du haut de la gamme, les véhicules électriques, les minibus premium et la discipline sur les coûts, il a été possible de compenser la hausse des prix des matières premières et la baisse des ventes due à la pénurie de semi-conducteurs», explique le groupe. Mercedes-Benz est «plus résistant face aux défis macroéconomiques et géopolitiques de plus en plus complexes», note le patron Ola Källenius, exprimant son «optimisme» au regard de la «forte demande de (ses) clients dans le monde».

(AFP)
1 commentaire