Berlin – Merkel s'engage dans la bataille pour le nucléaire

Publié

BerlinMerkel s'engage dans la bataille pour le nucléaire

Angela
Merkel a annoncé
un allongement de
la durée de vie des
centrales nucléaires.

Angela Merkel a ouvert le dossier du nucléaire, mais les négociations sont très rudes.

Angela Merkel a ouvert le dossier du nucléaire, mais les négociations sont très rudes.

Il a fallu une douzaine d’heures de négociations dans la nuit de dimanche à lundi pour que Mme Merkel mette ses lieutenants d’accord et tienne l’une de ses principales promesses électorales à l’industrie du pays, faire tomber la date butoir de 2022 fixée pour la fin du nucléaire civil en Allemagne.

Berlin va accorder aux dix-sept réacteurs du pays un sursis supplémentaire de douze ans en moyenne. En appliquant cette fourchette, le dernier réacteur allemand s’arrêterait de tourner autour de 2040, selon les calculs de la presse. Mais cette date est loin d’être ferme, car les opérateurs pourraient condamner plus rapidement les vieilles centrales.

Le compromis a été laborieux. Le ministre de l’Économie Rainer Brüderle exigeait une vingtaine d’années de rallonge et le ministre de l’Environnement Norbert Röttgen ne voulait pas plus de huit ans. Le gouvernement a souligné que les propriétaires de réacteurs, les quatre grands de l’énergie en Allemagne, devraient s’acquitter d’une taxe sur le combustible de 2,3milliards d’euros par an.

Ton opinion