Selon le Parlement européen – Mersch nommé de façon «non démocratique»

Publié

Selon le Parlement européenMersch nommé de façon «non démocratique»

Le Luxembourgeois a été nommé au directoire de la BCE de manière non démocratique, a dénoncé vendredi la présidente de la Commission économique du Parlement européen, fustigeant l'absence de parité.

La décision de nommer M. Mersch a été prise à la majorité qualifiée jeudi.

La décision de nommer M. Mersch a été prise à la majorité qualifiée jeudi.

AFP

«La BCE a désormais un membre de son instance la plus élevée qui n'a pas de mandat établi de manière démocratique», s'insurge la libérale Sharon Bowles, pour qui «les chefs d’État et de gouvernement ont envoyé un signal clair de leur idée du processus démocratique: un outil pour la forme, dont on peut se passer quand il énonce des vérités qui dérangent».

La décision de nommer M. Mersch a été prise à la majorité qualifiée jeudi au début du sommet des dirigeants européens à Bruxelles, consacré au budget 2014-2020, en dépit de l'opposition du Parlement européen, qui entendait protester contre l'absence de femmes à la BCE. Cette nomination était attendue car M. Mersch était le seul candidat au poste et le Conseil européen avait fait part de son intention de passer outre l'avis du Parlement. «Les citoyens européens ont été étonnés de découvrir le manque d'équilibre hommes/femmes à la BCE, tout comme d'ailleurs dans d'autres organisations de l'UE. Il ne fait pas de doute qu'ils exprimeront leurs vues dans les urnes si les gouvernements ne prennent pas ce problème au sérieux», a estimé Mme Bowles.

Le Conseil des gouverneurs de la BCE, principal organe de décision de la banque centrale, est composé de 23 membres, les six membres du directoire et les 17 gouverneurs des banques centrales nationales. Il ne compte plus aucune femme, et ce au moins jusqu'en 2018, date du prochain renouvellement. «Prétendre que dans une zone euro qui compte 330 millions d'habitants, il n'y a pas une femme - économiste, banquière, gestionnaire de fonds - compétente, voilà qui est absurde. Les ministres n'ont fait aucun effort pour chercher des femmes», avait dénoncé jeudi l'eurodéputée libérale Sylvie Goulard, à la pointe de la fronde du Parlement, dans une tribune publiée par Libération.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion