Au Luxembourg – «Mes dessins sur un avion? Si on m'avait dit ça...»

Publié

Au Luxembourg«Mes dessins sur un avion? Si on m'avait dit ça...»

LUXEMBOURG - Comment les dessins d'une artiste luxembourgeoise se sont retrouvés à habiller un avion Luxair? Lynn Cosyn, 35 ans, raconte ce projet un peu fou.

Vendredi, Lynn Cosyn avait encore du mal à réaliser. Il faut dire que voir ses propres dessins orner un avion de ligne entreposé dans le gigantesque hangar d'un aéroport, ça peut dérouter. «J'ai vu des photos quand ils ont posé les autocollants mais là, c'est la première fois que je le vois en vrai, je suis sans voix», confiait à L'essentiel la jeune illustratrice de 35 ans, qui vit à Reckange-sur-Mess. Pour comprendre son émotion, il faut remonter au mois d'août dernier quand Nancy Braun, directrice générale d'Esch2022, a contacté Lynn par un simple mail. Les deux femmes ne se connaissaient pas.

«Elle me disait: "J'ai un projet qui peut être intéressant", avec juste la précision "avion"», raconte l'artiste luxembourgeoise. Quand elle a compris que son travail pouvait être exposé sur un Boeing 737-800, lui même vecteur de promotion du Grand-Duché à travers le monde, la jeune femme n'a pas hésité longtemps pour accepter le challenge. Une deadline de cinq semaines? Des vacances d'été chamboulées? Peu importe, «c'était une opportunité unique». Pendant près d'un mois, outre ses obligations familiales, elle y a consacré son temps, matin, soir et week-end.

Lynn Cosyn a adapté son univers, «des personnages avec des proportions un peu bizarres», aux objectifs de l'événement Esch-sur-Alzette, capitale européenne de la culture, qui débutera en février prochain. En l'occurrence mettre en avant la diversité du pays. Elle a donc dessiné à la main cette frise, colorée, ensuite numérisée et transposée en stickers géants qui ont trouvé leur place sur l'extérieur de l'avion qui a fait son premier vol, samedi, à destination de Ténérife. «Si on m'avait dit ça un jour... C'est le plus gros projet de ma carrière d'artiste jusqu'à présent, une fierté», constate celle qui s'est lancée en indépendante en 2016, et dont la page Instagram est suivie par plus de 12 000 personnes.

Les réseaux sociaux, d'ailleurs, sont friands de ce genre de projets et les photos de l'avion Luxair, et par déclinaison les dessins de Lynn Cosyn, devraient fleurir dans les prochaines semaines. «On me dit "ta boîte mail va saturer", mais j'ai encore du mal à y croire. Je suis curieuse de voir si vraiment je vais avoir des réactions d'un peu partout. Je laisse faire les choses». L'avion en question desservira les destinations Luxair pendant 18 mois. Mais le visuel présent sur l'avion devrait aussi être décliné sur de nombreux supports bientôt à la vente au Luxembourg.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Ton opinion