Jeux olympiques – «Mes Jeux sont une réussite, mais ce n'est pas fini»
Publié

Jeux olympiques«Mes Jeux sont une réussite, mais ce n'est pas fini»

En obtenant une place en demi-finales du 1 500 m, Charel Grethen a illuminé la quinzaine des Luxembourgeois, à Tokyo.

Grethen disputera les demi-finales du 1 500 m jeudi.

Grethen disputera les demi-finales du 1 500 m jeudi.

ATP

Deux ans après une lourde opération du tendon d'Achille et moins d'un mois après avoir validé sa qualification, Charel Grethen est en demi-finales des Jeux olympiques sur 1 500 m. «C'était mon objectif principal donc je suis super content, savoure le recordman du Luxembourg. Le but était difficile à atteindre, mais j'y suis arrivé, donc ça fait très plaisir».

Il a obtenu tôt mardi matin en 3'41"90 la 6e place d'une série qui s'est courue assez lentement, lui permettant de se qualifier directement pour les demi-finales, demain à partir de 13h10. «Je savais que ce serait une course tactique, analyse Grethen, alors j'ai essayé de rester juste derrière les premiers». Il devra finir parmi les cinq meilleurs de l'une des deux courses ou espérer être l'un des deux repêchés au temps pour disputer la finale, samedi, à 13h40.

«Ce n'est pas encore fini»

Il se présente à nouveau avec l'un des moins bons temps des qualifiés, mais sans pression après avoir déjà atteint son objectif. «Il faut y croire, tranche Grethen. Sinon on se laisse aller et on a plus de chances de se rater. Il ne faut pas avoir peur et être à 100%».

Quoi qu'il arrive jeudi sur la piste du Stade olympique, le contrat est déjà rempli pour l'athlète de 29 ans, dont la place à Tokyo était déjà une belle surprise. «Mes Jeux sont une réussite, mais ce n'est pas encore fini, prévient-il. J'ai deux jours pour récupérer et après, le niveau sera très élevé mais j'y crois toujours».

Alors qu'il n'avait pas passé les séries sur 800 m à Rio en 2016, voilà Charel Grethen dans le rôle du dernier Luxembourgeois en lice dans ces Jeux olympiques. Alors que ses onze compatriotes ont peu brillé, il a l'occasion de donner le sourire à la délégation du Grand-Duché pour finir la quinzaine.

(L'essentiel/Tom Vergez)

Ton opinion