Coupe du monde – Messi au pied du mur, «Grizou» doit faire mieux

Publié

Coupe du mondeMessi au pied du mur, «Grizou» doit faire mieux

L'Argentine, en plein doute, affronte jeudi, la Croatie, tandis que la France veut faire taire les critiques face au Pérou.

Argentine en détresse cherche son Messi: accrochée par l'Islande pour ses débuts (1-1), l'Albiceleste est au pied du mur avant d'affronter la dangereuse Croatie, tandis qu'Antoine Griezmann et la France auront pour mission de faire taire les critiques face au Pérou, jeudi, dans les groupes D et C du Mondial 2018.

Mercredi, la Coupe du monde a connu les premières nations qualifiées pour les huitièmes de finale, l'Uruguay qui a battu l'Arabie saoudite (1-0) et la Russie qui avait étrillé la veille l’Égypte 3-1, et les trois premières nations éliminées: Égypte, Arabie saoudite et Maroc.

«L'Argentine doute d'elle-même»

«Plus que tout, l'Argentine doute d'elle-même», a observé l'idole Diego Maradona. Elle «doit se remettre sur les rails», a-t-il commenté sur la chaîne TV vénézuélienne Telesur. Car les attentes sont élevées pour le finaliste malheureux du dernier Mondial (défaite 1-0 en prolongation contre l'Allemagne) et des deux dernières Copa America (contre le Chili).

Or, s'avance la Croatie de Mario Mandzukic, Ivan Rakitic ou Luka Modric, leader de ce groupe D après sa victoire 2-0 contre le Nigeria. «C'est une équipe difficile, très dangereuse, nous le savions déjà quand nous avons connu notre tirage au sort, a expliqué lundi le défenseur de Séville, Gabriel Mercado. On pense que ça va être un match serré, disputé».

D'autant que l'Argentine manque de repères collectifs, son sélectionneur Jorge Sampaoli n'ayant pris ses fonctions qu'en mai 2017, en pleine campagne de qualifications. Faute de certitudes, les Argentins devraient donc s'en remettre au génie de Messi. Ce dernier doit réagir alors que Cristiano Ronaldo a encore marqué, son 4e but de la compétition déjà, mercredi, pour offrir la victoire à son équipe contre le Maroc (1-0), la première nation éliminée de cette Coupe du monde.

Surtout, le Barcelonais a manqué un penalty contre l'Islande. «Il a manqué le penalty, et en tant que grand professionnel, il sait ce que signifie ce penalty», explique le défenseur Cristian Ansaldi. «Mais c'est grâce aux buts qu'il a marqués que nous sommes ici. Il est très bien, et c'est ce qui fait que nous nous sentons bien également». Reste à le démontrer face aux Croates.

La revanche des Bleus?

S'ils ont gagné leur match d'ouverture, 2-1 face à l'Australie contrairement à d'autres grandes nations comme l'Argentine, l'Allemagne ou le Brésil, la France a été largement critiquée chez elle pour la faiblesse de la prestation collective. «On a eu des manques dans l'animation, le dynamisme, la mobilité, la vitesse», a reconnu le sélectionneur Didier Deschamps. Face au Pérou, «on peut et on doit faire mieux pour obtenir le même résultat».

Parmi les cibles des grincheux, la star de l'Atletico Madrid, Antoine Griezmann, buteur sur un penalty qu'il a provoqué, mais peu en vue sinon. «Il n'était pas au mieux sur ce match, il avait les jambes lourdes, ce qui ne l'a pas empêché d'être décisif, puisqu'il obtient le penalty et le marque», l'a défendu «DD».

Sera-t-il revanchard? Il le faudra pour venir à bout du Pérou. «Il peut y avoir différentes circonstances et stratégies, mais toujours avec l'idée de gagner, contre tout adversaire», a averti le sélectionneur du Pérou, Ricardo Gareca, défait lors de la première journée par le Danemark (1-0). «Nous sommes habitués aux situations limites. Nous pouvons battre toute sélection, et ce type de contexte, nous savons l'appréhender».

Les Péruviens peuvent aussi compter sur le soutien de leur bouillant public, venu nombreux en Russie. Dans le deuxième match du groupe C disputé jeudi, le Danemark pourrait bien se rapprocher d'une qualification en cas de succès contre l'Australie. Dans le cas où les deux nations européennes s'imposeraient, elles s'affronteraient le 26 juin à Moscou pour savoir qui des deux terminerait en tête du groupe.

(L'essentiel/afp)

Ne ratez rien du Mondial avec nos push!

Vous devez travailler pendant la Coupe du monde, mais vous voulez rester informé en temps réel? Il vous suffit de vous abonner aux notifications push de notre application. Pour savoir comment faire, vous pouvez regarder ici.

Notre application gratuite est disponible sur Google Play et dans l’App Store.

Ton opinion