Un an de Covid – «Métro, boulot, dodo... c'est tout ce qu'il nous reste»

Publié

Un an de Covid«Métro, boulot, dodo... c'est tout ce qu'il nous reste»

LUXEMBOURG - Il y a un an, le pays vivait son premier confinement. Avec douze mois de recul, en quoi cette période a changé notre vie? Voici vos réactions et notre sondage.

Masque, confinement, télétravail, couvre-feu, tests PCR, ces mots, pourtant étrangers à notre vocabulaire il y a un an, font désormais partie de notre quotidien, qui s'est totalement métamorphosé. La véritable bascule dans nos vies s'est justement produite il y a un an tout juste, quand le Luxembourg était placé en confinement strict. Triste anniversaire. Mais douze mois plus tard, l'ennemi, qui prend le nom de pandémie, est toujours là et les incertitudes persistent. Les règles sanitaires, aujourd'hui encore, nous privent de l'essentiel.

Notre vie professionnelle, familiale, sociale, a évolué, et le retour à une certaine normalité n'est pas encore d'actualité. Avec un an de recul, marqué par les phases d'espoir, les désillusions et l'inquiétude, en quoi notre quotidien est aujourd'hui encore marqué par cette période exceptionnelle? «En un an, descente aux enfers», juge un lecteur de L'essentiel. «On n'a plus de vie, tout simplement», estime Yann sur Facebook. «Trop de solitude», «Métro, boulot, dodo... c'est tout ce qu'il nous reste... La plupart des plaisirs nous ont été enlevés», abondent Michela et Sonia.

«Rien n'a vraiment changé» pour 31,4% de nos lecteurs

Pour beaucoup l'heure n'est pas à l'optimisme et Maria glisse même que «l'être humain est devenu pire qu'avant le Covid». Pourtant certains veulent voir le verre à moitié plein et ont profité de la période pour se reconnecter à certaines choses nécessaires au bien-être. Ange admet que le quotidien «pèse sur le moral», mais «l'unique point positif c'est de pouvoir passer plus de temps avec mon conjoint et mes enfants». «Ça fait un an que je ne regarde plus les infos, les débats, les talk show, rien que pour ça merci Covid!», ironise Jean.

Dans notre sondage en ligne, auquel ont répondu 773 personnes, 31,44% des participants disent que rien n'a vraiment changé dans leur vie. 18% disent avoir repris goût à la nature et aux longues balades, autant ont adopté le «Netflix and chill», 14,4% disent pouvoir passer plus de temps avec leurs proches et 8,4% estiment lire davantage aujourd'hui. «Alors regarder des séries, la couture et le sport, c'est plutôt dans le monde des Bisounours. On n'en sort pas tous indemnes et avec plein de nouveaux hobbies!», conclut une lectrice, qui veut rappeler à tous une touche de «réalisme».

(sl/L'essentiel)

Ton opinion