Ligue 2 - 8e journée – Metz remporte un chaud derby face à Nancy

Publié

Ligue 2 - 8e journéeMetz remporte un chaud derby face à Nancy

METZ - Vainqueur de Nancy (3-0) dans un stade Saint-Symphorien surchauffé, mardi, Metz est deuxième de Ligue 2.

Une délicieuse soirée d'automne, un stade plein (23 506 spectateurs), un derby régional... tous les ingrédients étaient réunis pour vivre une magnifique soirée de football, mardi soir, au stade Saint-Symphorien. Certains supporters nancéiens (ils étaient un peu plus de 1 100) semblaient pourtant en avoir décidé autrement. Alors que le coup d'envoi venait d'être donné (2e) et que le Messin Lejeune s'apprêtait à tirer le premier corner, la tribune réservée aux fans de l'ASNL s'embrasait.

Jets de pétards et de projectiles, fumigènes, insultes: l'arbitre était contraint de faire rentrer les 22 acteurs aux vestiaires. «C'est dommage, les supporters ne viennent pas au stade pour voir ce genre de choses, expliquait après coup le capitaine du FC Metz, Sylvain Marchal. Mais nous avons su rester dans le match». Après huit minutes de pause, le foot avait en effet repris ses droits. Et les Mosellans en profitaient pour se ruer à l'attaque. Ils allaient être rapidement récompensés. Suite à un coup franc de Lejeune, une tête plongeante à bout portant de Ngbakoto trouvait le chemin des filets (6e, 1-0).

Saint-Symphorien exultait

Étouffé et incapable de porter le ballon dans le camp adverse, Nancy aurait alors pu complètement sombrer. Mais ni Ngbakoto (11e) ni Fauvergue (26e) ne parvenaient à convertir leurs occasions. Les Nancéiens tentaient bien de pousser après la pause par Cuvillier (47e), Karaboué (49e) ou Cuffaut (52e et 62e), mais Carrasso veillait dans les buts et la défense regroupée autour de Choplin et Marchal restait solide.

«On a su faire le dos rond quand il fallait», analysait ce dernier. Le jeune Sarr allait ensuite donner un nouveau souffle à l'attaque messine. À peine entré, le virevoltant milieu offensif trouvait le poteau (74e) puis tuait le match au terme d'un raid solitaire sur un contre (84e, 2-0). Il servait ensuite N'Sor pour le 3-0 (86e). Saint-Symphorien exultait. Après une saison en National, voilà Metz 2e de Ligue 2.

(Philippe Di Filippo)

Ton opinion