Ligue 1 - 12e journée – Metz s'impose au bout du suspense

Publié

Ligue 1 - 12e journéeMetz s'impose au bout du suspense

Les Grenats ont remporté leur cinquième victoire de la saison face à Caen (3-2), samedi soir. Modibo Maïga a inscrit un doublé et Florent Malouda le but décisif sur penalty.

Les deux buts de Maïga ont permis à Metz de prendre les devants avant l'heure de jeu.

Les deux buts de Maïga ont permis à Metz de prendre les devants avant l'heure de jeu.

AFP

Voilà quelques temps que Saint-Symphorien n'avait pas vécu une rencontre aussi épique. En s'imposant 3-2 sur le fil face à Caen, grâce à un penalty transformé par Florent Malouda à la 90ème minute, les Grenats ont gratifié les 17 800 supporters d'une rencontre de haute volée. Ils pourront notamment remercier Modibo Maïga. Le Malien, déjà auteur d'un doublé, a en plus obtenu le penalty décisif dans les derniers instants. Souvent décrié depuis le début de saison, l'attaquant messin a répondu de la plus belle des manières, justifiant sa titularisation en pointe.

Malgré une bonne entame caennaise dans un début de match marqué par une grève des encouragements dans les kops de supporters, en raison de l'interdiction des tifos par la direction du club, Metz prenait rapidement les commandes de la rencontre grâce à la première réalisation de Maïga (10e). L'ancien Sochalien reprenait un centre parfait de Florent Malouda suite à un contre. Mais les Caennais ne s'en formalisaient pas, continuant d'attaquer, et se montrant régulièrement dangereux notamment par Nangis. Les Grenats procédaient, eux, par contre et se procuraient les meilleures occasions. À la 20ème minute, Ahmed Kashi était tout près de faire exulter Saint-Symphorien mais sa frappe splendide s'écrasait sur la transversale. Durs dans l'impact, mais appliqués à l'image de Guido Milan, les Messins rejoignaient les vestiaires avec une courte avance.

Dès le début de la deuxième mi-temps, l'équipe d'Albert Cartier doublait la mise. Modibo Maïga inscrivait son second but consécutif grâce à une percée plein axe de Kevin Lejeune (50ème). Le buteur lorrain était tout près de tripler la mise quelques minutes plus tard sur un contre encore initié par Lejeune. Une fois l'orage passé, les Normands se remettaient dans le sens de la marche, et réduisaient logiquement le score sur un coup franc de Jean Calvé (65ème). Un peu émoussés après la rencontre disputée en milieu de semaine à Nice, les Messins reculaient. Trop. Sur un centre de venu de la droite, Bangaly Fodé Koita ajustait parfaitement Carasso, de la tête, à la 84ème. Jouant la gagne jusqu'au bout, les Grenats arrivaient finalement à leur fin. Et Malouda ouvrait son compteur messin. Au meilleur des moments!

(Thomas Holzer)

Ligue 1 - 12e journée

Vendredi

Monaco - Reims 1-1

Samedi

Lorient - Paris-SG 1-2

Nice - Lyon 1-3

Lille - Saint-Etienne 1-1

Metz - Caen 3-2

Montpellier - Evian-TG 1-0

Guingamp - Bastia 1-0

Dimanche

Nantes - Rennes à 14h

Bordeaux - Toulouse à 17h

Marseille - Lens à 21h

Réactions

Florent Malouda (sur son penalty): «C'était la balle de match. J'ai donc voulu prendre mes responsabilités. J'ai raté un tir au but mercredi, il n'était pas question de le manquer. Comment le réussir? Il faut rester calme et faire abstraction du contexte. Pour moi, il n'y avait pas d'autres options que la victoire».

Modibo Maïga, auteur d'un doublé: «Cela fait énormément de bien. J'ai travaillé dur pour ça, c'est donc une sorte de récompense. Je veux avant tout remercier le staff et mes coéquipiers qui m'ont toujours soutenu. Les supporters? Je les aime bien! On bosse pour leur donner du plaisir.»

Albert Cartier, entraîneur: «On a gagné ce match avec les tripes. L'objectif était de mettre de l'intensité dés le début du match, en leur mettant tout de suite la pression à la perte du ballon. Mais nous n'avons pas totalement dominé cette équipe de Caen qui est un vrai concurrent pour le maintien.»

Ton opinion