Etats-Unis – Meurtre de George Floyd: trois policiers coupables

Publié

États-UnisMeurtre de George Floyd: trois policiers coupables

Les trois policiers restés passifs lors de la mort de George Floyd en mai 2020 ont été reconnus coupables de ne pas avoir porté assistance à l’Afro-Américain.

La mort de George Floyd, filmée et mise en ligne, avait déclenché d’immenses manifestations contre le racisme et les violences policières en 2020.

La mort de George Floyd, filmée et mise en ligne, avait déclenché d’immenses manifestations contre le racisme et les violences policières en 2020.

AFP

Trois policiers présents lors de l’interpellation fatale de George Floyd en 2020 ont été reconnus coupables jeudi par un tribunal fédéral de ne pas être intervenus pour porter assistance à l’Afro-Américain, en train d’agoniser sous leurs yeux.

La mort de George Floyd, filmée et mise en ligne, avait déclenché d’immenses manifestations contre le racisme et les violences policières dans tous les États-Unis et au-delà, à l’été 2020. Le procès de Tou Thao, 36 ans, Alexander Kueng 28 ans, et Thomas Lane, 38 ans, jugés à Saint Paul dans le nord des États-Unis, a duré environ un mois. Le jury a rendu son verdict après deux jours de délibérations.

Un quatrième policier, Derek Chauvin, a déjà été reconnu coupable en juin de meurtre et condamné à 22 ans et demi de prison. C’est lui qui avait maintenu durant de longues minutes, le 25 mai 2020, son genou sur le cou de George Floyd, provoquant son asphyxie. Alexander Kueng était sur le dos de George Floyd, et Thomas Lane lui tenait les jambes. Tou Thao gardait de son côté les passants, choqués, à distance.

Un autre procès à venir

Jeudi, les trois agents ont été reconnus coupables de ne pas avoir apporté les secours nécessaires à l’Afro-Américain, qui montrait pourtant clairement des signes de détresse vitale. Les agents Thao et Kueng ont également été reconnus coupables de ne pas être intervenus pour dissuader Derek Chauvin d’«exercer une force déraisonnable».

Thomas Lane, qui avait suggéré à deux reprises de mettre l’Afro-Américain sur son flanc, en position latérale de sécurité, n’était pas visé par ce chef d’inculpation. Les trois policiers seront par ailleurs jugés par la justice de l’État du Minnesota, pour «complicité de meurtre», à partir de début juin.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion