Fashion week de New York – Michael Kors fait défiler Ashley Graham, taille 48
Publié

Fashion week de New YorkMichael Kors fait défiler Ashley Graham, taille 48

La dictature de la minceur est-elle sur le déclin? Michael Kors est l'un des premiers grands noms de la mode à avoir osé faire défiler mercredi une mannequin ronde...

Pour la présentation automne-hiver du créateur new-yorkais à la Fashion Week, Ashley Graham, qui s'habille en taille 48, était vêtue d'un blouson de fourrure gris sur une robe noire fendue au genou, soulignée d'une épaisse ceinture noire. Elle défilait juste avant la célèbre top-model Bella Hadid, suivie en fin de défilé par une autre star du monde des podiums, Kendall Jenner. La mannequin "plus-size" américaine, 28 ans, suivie par plus de 3 millions d'abonnés sur Instagram, avait déjà défrayé la chronique l'an dernier en étant la première femme enrobée à figurer dans le célèbre numéro spécial maillots de bain ("Swimsuit Issue") du magazine Sports Illustrated.

Michael Kors, 57 ans, habitué en plus de 30 ans de carrière à une clientèle de célébrités - l'actrice Blake Lively ou la grande prêtresse de la mode Anna Wintour étaient aux premières loges de son défilé mercredi - semble donc avoir évolué depuis la Fashion Week de septembre. Il avait alors expliqué à USA Today que même si ses tenues étaient déjà disponibles à la vente dans de grandes tailles, inclure des mannequins tout en rondeur sur ses podiums lui était impossible «pour des raisons logistiques».

Dans un pays comme les Etats-Unis, où beaucoup de femmes portent de grandes tailles, les mannequins qui font du 44 ou plus ont davantage de travail qu'en Europe et de nombreuses marques de très grand public ont depuis longtemps adapté leur collection: c'est le cas du géant suédois H&M, qui avait fait présenter en 2013 une collection de maillots de bain par une autre célèbre mannequin grande taille, Jennie Runk.

Mais reste à franchir le cap du haut de gamme, resté pour l'instant imperméable à cette forme de démocratisation. Le geste très symbolique de Michael Kors - les autres mannequins qu'il a fait défiler mercredi, femmes et hommes, étaient dans la finesse "réglementaire" - pourrait en pousser d'autres à franchir le pas...

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion