«Be Bad!» – Michael veut devenir un mec, un vrai

Publié

«Be Bad!»Michael veut devenir un mec, un vrai

Dans «Be Bad!», un ado paumé
se crée son alter ego macho pour conquérir la fille de ses rêves.

C'est à chaque fois pareil. On est jeune, insouciant, naïf. Tout va pour le mieux dans sa vie d'adolescent jusqu'au jour où Cupidon s'en mêle. C'est le temps du premier flirt, du premier baiser et pourquoi pas, du premier amour. Voilà le début de l'intrigue du dernier film de Miguel Arteta, «Be Bad!».

Le cas de Nick Twisp (Michael Cera) n'échappe pas à cette règle. C'est un adolescent peu sûr de lui et maladroit. Lorsqu’il tombe amoureux de la fille de ses rêves, la belle Sheeni Saunders (Portia Doubleday), il s’invente un double qui est tout son contraire et déborde de confiance en lui pour pouvoir la séduire. Si, au départ, ce «jumeau» un peu trop sûr de lui qui porte bien le duvet aide Nick à prendre confiance en lui, il va vite s'avérer être un mauvais exemple pour lui et tout le voisinage qu'il menace par les accidents incessants qu'il provoque de manière volontaire.

Nick devra cumuler les personnalités et les gaffes. Inutile de dire que celles-ci rendront attentive une Sheeni qui au départ méprisait le jeune homme pour son manque de tact et de virilité. Nick finira par conquérir sa belle, mais à quel prix? Ses parents et la police sont à ses trousses...

Ton opinion