En Indonésie – Millionnaire grâce à la vente de ses selfies
Publié

En IndonésieMillionnaire grâce à la vente de ses selfies

Un étudiant de 22 ans a gagné une fortune en mettant en vente sur la plateforme OpenSea des autoportraits pris tous les jours, pendant cinq ans.

Baptisée Ghozali Everyday, la collection comprend près de 1 000 selfies.

Baptisée Ghozali Everyday, la collection comprend près de 1 000 selfies.

OpenSea

Un jeune homme du nom de Sultan Gustaf Al Ghozali fait une sensation sur Internet. Cet Indonésien de 22 ans, qui étudie l’informatique à l’Université de Semarang, est devenu millionnaire grâce à la vente des droits numériques de ses selfies sous forme de NFT (jetons non fongibles).

Sultan Gustaf Al Ghozali s’est pris en photo presque tous les jours, assis devant son ordinateur, pendant les cinq dernières années, de 2017 à 2021, soit depuis ses 18 ans. Son intention de départ était d’utiliser sa collection de près de 1 000 selfies pour créer un timelapse qu’il souhaitait dévoiler lors de sa remise de diplôme.

Mais après en avoir appris un peu plus sur la technologie de la blockchain, il a décidé, fin décembre, de proposer ses selfies, rassemblés sous le titre «Ghozali Everyday», sous forme de NFT sur la plateforme d’échange OpenSea, où certains s’amusent à revendre des comptes YouTube à l’insu de leurs propriétaires.

«Je me disais que ça pouvait être drôle»

«Je me disais que cela pouvait être drôle si l’un des collectionneurs collectionnait mon visage», a déclaré l’étudiant sur le campus de son université, selon les propos rapportés par l’AFP. «Je n’ai jamais pensé que quelqu’un voudrait acheter les selfies, c’est pourquoi leur prix n’était que de 3 dollars», a-t-il ajouté. Mais ensuite les prix ont commencé à décoller, après qu’un chef cuisinier indonésien célèbre, Arnold Poernomo, en a acheté quelques-uns et en a fait la promotion sur les réseaux sociaux. Quelques jours plus tard, 400 personnes en avaient fait l’acquisition.

À l’heure actuelle, sa collection de 933 selfies vaut 384 ETH, soit l’équivalent d'un peu moins d'un million d'euros. «Pour être honnête, je n’ai pas encore eu le courage de le dire à mes parents, ils se demanderaient où j’ai trouvé cet argent», a récemment confié le nouveau riche avec le sourire. Celui qui rêve d’ouvrir son propre studio d’animation a fait savoir qu’il continuerait de se prendre en selfie jusqu’à la fin de ses études universitaires.

(L'essentiel/man)

Ton opinion