Conflit Russie/Ukraine: Miss Crimée condamnée pour avoir lancé un chant patriotique ukrainien dans une vidéo

Publié

Conflit Russie/UkraineMiss Crimée condamnée pour avoir lancé un chant patriotique ukrainien dans une vidéo

La justice russe a condamné à une amende la gagnante d'un concours de beauté pour femmes mariées, en Crimée, pour avoir diffusé une vidéo où elle interprète une chanson patriotique ukrainienne.

La justice russe a condamné à une amende la gagnante d'un concours de beauté pour femmes mariées, en Crimée, pour avoir diffusé une vidéo où elle interprète une chanson patriotique ukrainienne, a indiqué mardi la police de cette péninsule annexée. Dans la vidéo diffusée en septembre sur les réseaux sociaux, deux jeunes femmes, dont la Miss Crimée 2022, Olga Valeeva, 34 ans, chantent a capella la chanson «Tchervona Kalina», considérée par les autorités russes comme l'hymne des nationalistes ukrainiens.

Effacée depuis, la vidéo a cependant fait l'objet d'une enquête. Le «ministère de l'Intérieur» de la Crimée a annoncé, mardi, avoir interpellé «deux jeunes femmes qui exécutent l'hymne d'une organisation extrémiste dans une vidéo». Il a publié une vidéo où deux jeunes femmes, visages floutés, présentent leurs excuses. «Je veux présenter mes excuses sincères pour avoir chanté la chanson ''Tchervona Kalina'' dont j'ignorais complètement le message», dit l'une d'entre elles, qui ressemble à Olga Valeeva.

Nées en 1987 et 1989

«Nous avons chanté cette chanson sans y mettre de connotations symboliques», a par ailleurs assuré sur sa page Instagram cette mannequin, danseuse et blogueuse, originaire de Poltava, dans l'est de l'Ukraine. Selon le ministère, les deux jeunes femmes, nées en 1987 et 1989, ont été reconnues coupables d'avoir discrédité l'armée russe et condamnées -- l'une à dix jours de prison et l'autre à une amende de 40 000 roubles (680 euros).

Le 10 septembre, une autre vidéo, tournée lors d'une fête de mariage dans un restaurant à Bakhtchissaraï dans le sud de Crimée, où les invités chantaient «Tchervona Kalina», a valu des amendes et des peines allant de 5 à 15 jours de prison à ses organisateurs et participants. Le propriétaire du restaurant a également enregistré une vidéo où il présentait ses excuses et affichait son soutien à l'offensive russe en Ukraine, en cours depuis fin février.

Ouverture d'enquêtes criminelles

Ces incidents ont provoqué l'ire du gouverneur de la Crimée, Sergueï Aksionov, qui a promis d'ouvrir des enquêtes criminelles contre ceux qui chantent des chansons ukrainiennes ou scandent des slogans pro-ukrainiens. Le refrain de Tchervona Kalina, chanté par le musicien Andriy Khlyvnyuk, du groupe ukrainien Boombox peu après le début de l'invasion russe, avait été utilisé en avril par le groupe Pink Floyd dans le single «Hey, Hey, Rise Up!» dont la vidéo a fait le tour du monde, en soutien à l'Ukraine.

La Crimée a été annexée en mars 2014 par la Russie, qui a également rattaché la semaine dernière quatre autres régions ukrainiennes qu'elle contrôle au moins partiellement après des référendums dénoncés par Kiev et les Occidentaux.

(AFP)

Ton opinion

10 commentaires