Miss France en sursis: la décision sera donnée à 10h

Publié

Miss France en sursis: la décision sera donnée à 10h

A suivre sur lessentiel.lu - Après la publication de photos suggestives, le comité Miss France envisage de retirer sa couronne à Valérie Begue. Mais la Réunionnaise compte de nombreux soutiens.

C’est vendredi matin à 10h que Geneviève de Fontenay et Miss France 2008, Valérie Begue, donneront une conférence de presse à Paris après l’audition de la Réunionnaise par le comité Miss France. On saura alors si la reine de beauté sera ou non destituée.

Les photos très suggestives publiées par un magazine masculin (Entrevue) a provoqué la colère noire de l’organisatrice charismatique de l’élection des Miss France, Madame de Fontenay, qui a demandé sa démission immédiate. Or, Miss France prétend que ces photos ont été prises il y a trois ans.

La Réunion mobilisée

Valérie Begue profite aussi de soutiens solides. En une semaine, l’île de la Réunion s’est mobilisée pour sa Miss. Refusant de démissionner, Valérie Bègue a reçu le soutien de l'évêque de la Réunion, d'élus de tous bords, des anciennes miss. Pétitions, manifestations, émissions spéciales se sont succédées pour lui demander de "résister" à Mme de Fontenay dont les propos - "elle est là-bas, elle n'a qu'à y rester" - ont été taxés de "racistes" par des élus UMP et PCR, pour une fois main dans la main.

Appui politique

Le secrétaire d'Etat à l'Outremer Christian Estrosi est intervenu personnellement en téléphonant à la présidente du Comité. Vendredi est aussi le jour de l'examen d'un référé devant le tribunal de grande instance de Saint-Denis, visant à faire interdire la diffusion d'Entrevue dans l'île où il n'était pas encore distribué jeudi. Miss France a assuré n'avoir jamais été rémunérée pour les photos incriminées, qui, selon elle, lui ont été "volées".

G. G. avec AFP

Ton opinion