SIDA – Moins de décès mais autant d'infections

Publié

SIDAMoins de décès mais autant d'infections

Les nouvelles infections par le virus du sida sont stables dans le monde et les décès sont en baisse. Mais le nombre de personnes vivant avec le VIH n'a jamais été aussi élevé.

L'Afrique subsaharienne est la région la plus durement touchée par le VIH.

L'Afrique subsaharienne est la région la plus durement touchée par le VIH.

AFP

Fin 2010, 34 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde, soit une hausse d'1,1 million de personnes d'une année sur l'autre, selon le rapport annuel d'ONUSIDA publié lundi, à Genève. Cette augmentation reflète la stabilité des infections du VIH ainsi qu'une expansion significative de l'accès au traitement antirétroviral qui retarde l'issue fatale.

L'an dernier, 1,8 million de personnes sont mortes du sida, contre 1,9 million l'année précédente et un pic de 2,2 millions en 2006, a précisé l'agence de l'ONU dans son rapport publié en vue de la Journée mondiale contre le sida le 1er décembre.

Près de la moitié des personnes (47%) pouvant prétendre à un traitement antirétroviral en bénéficient, soit 6,6 millions à fin 2010, en hausse d'1,3 million par rapport à 2009. Le nombre de nouvelles infections n'a pas changé depuis 2007, soit 2,7 millions par an, dont 390 000 enfants.

L'Afrique subsaharienne est la région la plus durement touchée par le VIH. L'ONU y recense 68% de toutes les personnes vivant avec le virus et 70% des nouvelles infections en 2010.

(L'essentiel Online/ats)

Ton opinion