Autofestival – «Moins de monde, mais ceux qui viennent achètent»
Publié

Autofestival«Moins de monde, mais ceux qui viennent achètent»

LUXEMBOURG - Le président de la Fédération des distributeurs et de la mobilité tire un bilan intermédiaire globalement satisfaisant de l'Autofestival.

Les visiteurs, bien informés en amont, se décident plus rapidement.

Les visiteurs, bien informés en amont, se décident plus rapidement.

S'il est encore un peu tôt pour évaluer la pleine réussite de l'Autofestival, «la tendance est plutôt à moins de ventes, mais ce n'est pas catastrophique». Le président de la Fédération des distributeurs et de la mobilité au Luxembourg (Fedamo) tire un bilan intermédiaire globalement satisfaisant de l'événement, qui se déroule cette année dans des conditions particulières.

Rallongé de dix jours, jusqu'au 13 février, ce 57e Autofestival est marqué par les restrictions sanitaires et l'impossibilité d'ouvrir les dimanches. «C'est sur ce jour que l'on fait habituellement 15 % des ventes de la période, et ce n'est pas en semaine que l'on récupère ces pertes», regrette Philippe Mersch.

Point positif, les clients, qui peuvent tout de même venir librement en concessions, semblent apprécier la possibilité de prendre un rendez-vous au préalable. Ils sont aussi mieux informés en arrivant et se décident plus vite. Les vendeurs peuvent ainsi se concentrer sur «l'apport de plus-value» en prenant le temps de faire essayer les véhicules et de conseiller sur les choix des motorisations. Au final, «il y a clairement moins de monde dans les showrooms que d'habitude, ce qui est normal, mais ceux qui viennent le font pour acheter», résume Philippe Mersch.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Ton opinion