Football au Luxembourg: Moins de petits joueurs pour plus de plaisir sur le terrain

Publié

Football au LuxembourgMoins de petits joueurs pour plus de plaisir sur le terrain

LUXEMBOURG – Impulsée depuis 2019, la réforme des modes de jeu va abaisser petit à petit le nombre de joueurs par équipe chez les jeunes.

par
Nicolas Grellier
Moins nombreux sur le terrain, les joueurs touchent plus le ballon.

Moins nombreux sur le terrain, les joueurs touchent plus le ballon.

Avec des terrains plus petits et des équipes réduites, la Fédération luxembourgeoise de football (FLF) a entamé une grande réforme de ses catégories de jeunes avec un objectif simple: permettre aux footballeurs en herbe de prendre plus de plaisir.

Depuis 2020, les équipes de Bambini (U7) sont passées de cinq joueurs, dont un gardien, à trois joueurs de champ, tandis que les équipes de Pupilles (U9) évoluent depuis cette saison à cinq (avec gardien), alors qu'elles étaient composées de sept éléments jusqu'ici. «On voulait que les jeunes soient plus en contact avec le ballon, explique Claude Kremer, en charge de la commission des jeunes à la FLF. Avant, on voyait des séquences pendant lesquelles les joueurs les plus faibles ne touchaient pratiquement pas la balle».

«Encore plus de qualités»

C'est dans cette optique que les équipes de Poussins (U11) et de Minimes (U13) évolueront, dès la saison prochaine, avec deux éléments de moins pour être respectivement composées de sept et neuf joueurs.

En allant dans ce sens, la fédération s'est inspirée de ce qui se faisait en Suisse et en France. L'Allemagne va aussi prendre cette direction. Pour Manuel Cardoni, le directeur technique national, cette réforme devrait permettre d'améliorer le niveau des footballeurs luxembourgeois. «Dans les cinq ou dix prochaines années, les joueurs qui vont intégrer le centre de formation national auront encore plus de qualités», prédit le formateur.

Près de 3 000 jeunes joueurs

Ton opinion

3 commentaires