Bob Jungels – «Mon équipe a des cartes à jouer sur l'Amstel»
Publié

Bob Jungels«Mon équipe a des cartes à jouer sur l'Amstel»

Un mois après sa 13e place sur Tirreno-Adriatico, le cycliste luxembourgeois Bob Jungels fait son retour, dimanche, à l'Amstel Gold Race.

Mi-mars, Bob Jungels a décroché un deuxième maillot blanc consécutif sur Tirreno-Adriatico.

Mi-mars, Bob Jungels a décroché un deuxième maillot blanc consécutif sur Tirreno-Adriatico.

Editpress/Cschleimer

«L'essentiel»: Comment vous sentez-vous avant les classiques ardennaises?

Bob Jungels: La forme est très bonne. Je sors de trois semaines d'entraînement en altitude en Espagne. Pour le rythme de course, je pense que cela va revenir dans la seconde partie de l'Amstel.

Quel sera votre rôle dimanche au sein de l'équipe Quick-Step?

Julian Alaphilippe ne sera malheureusement pas là, mais avec Petr Vakoc, Daniel Martin, Philippe Gilbert, Gianluca Brambilla ou moi, nous aurons pas mal de cartes à jouer. La priorité est qu'on gagne avec l'équipe.

Comment imaginez-vous le déroulement de la course?

Sans l'ascension du Cauberg à la fin, il faudra qu'elle se décante plus tôt que ces dernières années, anticiper. On ne va pas attendre de ramener Valverde au sprint.

L'Amstel Gold Race convient plutôt bien à vos qualités...

C'est une course très dure et très longue, donc c'est plutôt mon truc. Je suis très content d'y être.

Comment jugez-vous votre début de saison par rapport à 2016?

Niveau résultats, il est moins fort. Mais j'ai eu des soucis avec la chaleur à Oman puis avec les chutes sur les Strade Bianche et Tirreno-Adriatico.

Pensez-vous pouvoir arriver au Tour d'Italie en mai dans les mêmes conditions que l'an passé?

Je l'espère. Ma forme actuelle me rend plutôt optimiste.

Votre contrat s'achève fin 2017, cela vous impacte-t-il?

C'est quelque chose que l'on a en tête. Je suis très heureux dans l'équipe. Patrick Lefevere (manager de Quick-Step Floors) s'est dit content de mon boulot. Il faudra voir avec les sponsors, mais je ne vois pas trop de problèmes.

(Propos recueillis par Nicolas Martin)

Ton opinion