Tennis-Open d'Australie – Monfils pleure en pleine conférence de presse

Publié

Tennis-Open d'AustralieMonfils pleure en pleine conférence de presse

Le tennisman français Gaël Monfils a très mal vécu sa défaite face au Finlandais Emil Ruusuvuori, 86e mondial, au premier tour de l'Open d'Australie.

Perdu. C'est ainsi qu'est apparu Gaël Monfils en conférence de presse après sa défaite face au Finlandais Emil Ruusuvuori (86e), après cinq sets, 3-6, 6-4, 7-5, 3-6, 6-3, et 3h46 d'efforts. Le Français de 34 ans, qui avait atteint les 8es de finale l'an dernier à Melbourne, n'a plus gagné depuis un an.

Sa fin de saison 2020 a été décevante: il s'est incliné sur les quatre matchs disputés post-coupure Covid avant de déclarer forfait pour Bercy. Et son association à l'intersaison avec l'exigeant Autrichien Günter Bresnik, ex-entraîneur du n°3 mondial Dominic Thiem, peine pour le moment à porter ses fruits. Monfils le reconnait lui-même, il va mal. «J'ai zéro confiance. Je n'ai pas de repères, c'est dur. (...) J'essaie d'être patient, je bosse mais je n'arrive pas à trouver mon jeu. (...) Je ne me sens pas bien et ça se voit».

«Je sais que j'ai beaucoup perdu et ça me fait mal. Et le pire dans tout ça, c'est que je taffe, je m'entraîne comme un boucher mais je n'y arrive pas. J'aimerais me relever et me dire que ce cauchemar est fini mais je ne sais pas quand ça va s'arrêter», a-t-il expliqué, les larmes aux yeux. À quoi se raccroche-t-il alors? «À rien. Ma mère me dirait simplement: il faut continuer à s'entraîner et ça reviendra», a-t-il conclu, visiblement très abattu.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion