A côté du Luxembourg – Mont-Saint-Martin a bien fêté Steven Da Costa

Publié

À côté du LuxembourgMont-Saint-Martin a bien fêté Steven Da Costa

MONT-SAINT-MARTIN - De retour de Tokyo, le champion olympique de karaté, Steven Da Costa, a reçu un accueil triomphal, dans sa ville natale, lundi soir.

Ils n'attendaient que ça. Et avec impatience. Environ 300 personnes s'étaient rassemblées sur le parvis de la mairie de Mont-Saint-Martin, lundi soir, pour accueillir leur héros Steven Da Costa, champion olympique de karaté (-67kg). La fierté d'une ville, et plus encore. Ses exploits ont largement dépassé les frontières de la ville située à côté de Rodange, au Luxembourg, et d'Aubange, en Belgique.

«Il a fait de Mont-Saint-Martin la capitale mondiale du karaté» s'est exprimé Patrice Marini, premier adjoint au maire, Serge de Carli, encore en vacances. Arrivé avec quelques minutes de retard de la gare de Metz, Steven Da Costa ne s'attendait probablement pas à recevoir un tel accueil.

«Exceptionnel pour notre petite ville»

À tel point qu'il ne savait pas vraiment où donner de la tête en sortant de la voiture. «Où sont mes parents?» ont été ses premiers mots. Des dizaines de jeunes se sont rués sur lui pour avoir leur selfie avec le champion. Après s'être difficilement frayé un chemin dans la foule, il a embrassé son père et ses proches, avant d'arriver au pupitre, sous les acclamations du public et les flashes des téléphones.

«J'ai encore du mal à réaliser... Il y a de l'émotion et de la fatigue. Quand je me poserai chez moi, je réaliserai petit à petit» a lancé le champion olympique, sa médaille d'or autour du cou. «Ce qu'il a fait, c'est magnifique, exceptionnel pour notre petite ville. C'est normal que les gens se soient mobilisés à la hauteur de l'événement», s'est ému son frère Logan.

«Je savais qu'il y aurait du monde. Je connais ma ville de Mont-Saint-Martin. Je vais devoir revoir les combats et on débriefera ensemble. Il y a toujours du boulot» a souri son père, qui est également son entraîneur.

La soirée s'est poursuivie au "Bar au Maître", à quelques mètres de la mairie, qui organisera une réception officielle, le 6 septembre. Histoire de rendre hommage une nouvelle fois à un champion qu'on ne célèbre pas tous les jours...

(yb/L'essentiel)

Ton opinion