Relais pour la vie – «Montrer aux patients qu’on pense à eux»
Publié

Relais pour la vie«Montrer aux patients qu’on pense à eux»

LUXEMBOURG - Le Relais pour la vie de la Fondation Cancer se déroule ce week-end à La Coque, dans la capitale. Avec la solidarité comme leitmotiv pour les participants.

Annick Engel a 38 ans. Quand elle a appris qu’elle souffrait d’un cancer, elle était âgée de 26 ans. «C’est un choc. On a l’impression que tout s’arrête. Puis la vie est rythmée par les consultations médicales, les séances de chimio...», se souvient la jeune femme, qui est aujourd’hui une maman en bonne santé. Pendant cette période de sa vie, «la Fondation Cancer m’a aidée, m’a permis de me retrouver. Il y a l’aide psychologique pour le patient, mais aussi des consultations pour la famille, les proches, pour les aider à vivre la situation. Ça permet de garder le moral pour se battre».

Ce qu’elle a reçu, Annick veut le rendre aux patients d’aujourd’hui. Elle participe, ce week-end, au Relais pour la vie organisé à La Coque par la Fondation Cancer. «Je fais partie de l’équipe de bénévoles de nuit, de 23h à 7h, pour aider, informer et contrôler que tout se passe bien».

Mais l’objectif principal de l’événement, qui fera courir au moins 10 500 coureurs appuyés par 300 bénévoles, c’est le soutien. «Je veux montrer aux gens qu’on est là, qu’on pense à eux. Je ne donne pas énormément, je ne suis pas un pilier, mais je suis là», affirme Annick, solidaire. Autre but du Relais pour la vie: récolter des fonds pour la lutte contre le cancer. L’an dernier, 167 271 euros avaient ainsi été collectés.

Relais pour la vie. De samedi, 18h30, à dimanche, 20h à La Coque, au Kirchberg.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Ton opinion