Mort d'un Afro-américain: la police plaide non-coupable

Publié

États-UnisMort d'un Afro-américain: la police plaide non-coupable

En 2019, Elijah McClain était décédé après une intervention de police dans le Colorado. Il avait subi une clé au cou,  puis reçu de force un calmant et succombé à une crise cardiaque.

Une pétition lancée pour rouvrir l’enquête sur le décès d’Elijah McClain avait recueilli plus de trois millions de signatures.

Une pétition lancée pour rouvrir l’enquête sur le décès d’Elijah McClain avait recueilli plus de trois millions de signatures.

Aux États-Unis, trois policiers et deux infirmiers, poursuivis pour le décès d’Elijah McClain, un Afro-Américain décédé, lors d’une intervention, ont plaidé non coupable, vendredi, d’homicide involontaire dans le Colorado. En août 2019, âgé de 23 ans, le jeune homme avait, lors d’une interpellation à Aurora, subi une clé au cou puis s’était vu injecter de force un puissant calmant, et était décédé trois jours plus tard, d’une crise cardiaque.

Sa mort n’avait pas attiré l’attention des médias américains avant que celle de George Floyd, un autre Afro-Américain tué lors d’une intervention policière en mai 2020, ne remette son affaire – et d’autres – sous la lumière des projecteurs.

Les poursuites visant les cinq accusés avaient été déclenchées en septembre 2021, après les conclusions d’une enquête spéciale ouverte à la demande du gouverneur de cet État de l’Ouest américain, devant le scandale suscité par le décès du jeune homme. Une pétition lancée pour rouvrir l’enquête avait recueilli plus de trois millions de signatures.

Les cinq ont tous plaidé non coupable, vendredi, devant un tribunal du Colorado, selon le «Denver Post».

«Se comportant étrangement»

Le jour des faits, la police avait été appelée par une personne décrivant un homme noir «suspect», portant un masque de ski et «se comportant étrangement» dans une rue d’Aurora. Un policier avait affirmé qu’Elijah McClain, qui ne portait aucune arme, avait tenté de saisir son revolver lors de l’intervention. Selon la famille de la victime, il était simplement sorti acheter une boisson et portait souvent ce masque de ski.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire