Californie – Mort mystérieuse d’une famille aux Etats-Unis
Publié

CalifornieMort mystérieuse d’une famille aux États-Unis

Des parents et leur petite fille, ainsi que leur chien, ont été retrouvés morts à proximité du parc national de Yosemite, en Californie. Les autorités peinent à établir la cause des décès.

Le mystère entourant la mort d'un couple, de leur petite fille et du chien de la famille trouvés mardi sur un sentier de randonnée près du parc national de Yosemite s'approfondit après que les autopsies n'ont donné aucun indice immédiat sur la cause de leur mort.

Les secours avaient retrouvé les corps de Jonathan Gerrish, d’Ellen Chung, de leur fille Miju (1 an) et de leur chien dans une zone reculée de la forêt nationale de Sierra, près du ravin du Diable, sur le Savage-Lundy Trail, zone sans couverture téléphonique, a relaté jeudi CNN. Ils avaient été portés disparus lundi soir.

Que s’est-il passé?

Les enquêteurs envisagent un éventail de causes possibles, des algues toxiques signalées dans la rivière à proximité aux gaz nocifs des mines abandonnées près du sentier. Les seules explications qui ont été écartées sont des causes telles que des blessures par balle ou un traumatisme contondant, en raison de l'absence de signes physiques évidents. Il n'y avait par ailleurs ni note de suicide ni quoi que ce soit qui laisserait croire aux enquêteurs que les décès étaient intentionnels. Le couple de marcheurs était apparemment bien préparé pour une journée de randonnée.

Les premiers intervenants sur la scène ont d’abord pris les précautions nécessaires en envisageant la piste d’un empoisonnement au monoxyde de carbone éventuellement dégagé par des mines voisines. Un avertissement avait par ailleurs été émis le mois dernier au sujet d’algues toxiques dans la rivière Merced. Les morsures de serpents à sonnette restent toujours envisagées, même si cela paraît peu probable.

Une affaire «tragique et frustrante»

Le shérif du comté de Mariposa attend les résultats toxicologiques alors que les enquêteurs continuent de ratisser la scène à la recherche d'indices possibles. Ces résultats devraient prendre au moins deux à trois semaines. Une porte-parole du shérif du comté a évoqué une affaire «tragique et frustrante» ainsi qu’une enquête qui sera probablement «longue et fastidieuse». Les proches des victimes ont reçu un soutien.

(L'essentiel/vja)

Ton opinion