Made in Luxembourg – Moulins de Kleinbettingen se diversifie encore
Publié

Made in LuxembourgMoulins de Kleinbettingen se diversifie encore

KLEINBETTINGEN - Moulins de Kleinbettingen mise sur le développement d’un packaging innovant.

Le sachet de farine fermable avec bec verseur permet à l’entreprise d’aller sur de nouveaux marchés.

Le sachet de farine fermable avec bec verseur permet à l’entreprise d’aller sur de nouveaux marchés.

Editpress

«Jusqu’au lancement de notre produit Farin’UP en 2011, nous n’étions pas présents à l’étranger avec le sachet d'un kilo de farine traditionnel, qui se trouve partout. Alors qu’avec ce type de conditionnement, nous avons commencé à intéresser des partenaires à l’extérieur du Luxembourg», observe Jean Muller, directeur, héritier d’une famille de meuniers depuis 1704, propriétaires depuis 1921 des Moulins de Kleinbettingen. Les deux moulins ont écrasé 110 000 tonnes de blé l’an dernier, pour fournir les boulangeries artisanales et industrielles, les biscuiteries, les fabricants de pâtes et la grande distribution.

Même si elle ne pèse pour l’heure qu’entre 2 à 4 % d’un chiffre d’affaires supérieur à 40 millions d’euros, la farine en sachet fermable avec bec verseur a permis de franchir un nouveau cap. Connue au Grand-Duché pour ses farines Kleinbettener Millen et Favorita, l’entreprise a placé son innovation dans une grande partie des supermarchés du pays. Farin’UP est aussi présent en Allemagne, en Belgique et en Suisse. «Nous sommes en discussion pour exporter en Russie, en Autriche et aux Pays-Bas», complète Jean Muller.

Dix-huit nouveaux produits ont été lancés sur le même principe. La société conditionne sa propre production comme la semoule ou le son de blé, mais aussi celles de ses fournisseurs en graines. Un positionnement qui vise le haut de gamme, appuyé par une stratégie marketing sur le Net. «Depuis notre page Facebook, 200 blogueurs écrivent depuis deux mois des recettes à partir de nos produits», se félicite le directeur. Une belle visibilité pour Moulins de Kleinbettingen, dont le principal «problème» reste «la méconnaissance que nos produits sont fabriqués au Luxembourg».

(Mathieu Vacon)

Ton opinion