Musharraf confirmé président

Publié

Musharraf confirmé président

La Cour Suprême, après avoir suspendu la proclamation des résultats, a rejeté un ultime recours de l’opposition ouvrant la voix d’un deuxième mandat au président sortant.

Après de nombreux rebondissements et réclamations de l’opposition, celui qui a pris le pouvoir par la force en 2002, devrait être proclamé président en début de semaine prochaine.
Pervez Musharraf avait triomphalement remporté les élections du 6 octobre dernier mais l’opposition avait contesté l’éligibilité du général et la validité du scrutin, contraignant la Cour suprême à suspendre la proclamation des résultats.

Dans l’intervalle, invoquant une réelle menace terroriste, Musharraf avait instauré l’état d’urgence le 3 novembre, provoquant une nouvelle fois un véritable tollé dans l’opposition.

Aujourd’hui et sous la pression des Etats-Unis qui réclamaient un retour au calme «et à la démocratie», Pervez Musharraf lâche du lest: il a annoncé une date ferme pour les prochaines législatives, réitéré sa promesse de quitter l'uniforme de chef d'Etat major et fait libérer plus de 5.000 avocats, magistrats, membres d'organisation de défense des droits de l'Homme et de partis d'opposition arrêtés ou assignés à résidence en vertu de l'état d'urgence.

Tous les yeux sont tournés maintenant vers Benazir Bhutto, dont le Parti du Peuple Pakistanais (PPP), le principal de l'opposition, doit se prononcer jeudi, tout comme l'alliance de six principaux partis islamistes représentés au Parlement, eux-mêmes se présentant en ordre dispersé sur la question.

MC avec AFP

Ton opinion