Tennis - Open d'Australie – Nadal et Berrettini en demies après d'intenses combats
Publié

Tennis - Open d'AustralieNadal et Berrettini en demies après d'intenses combats

Il a fallu cinq manches à Rafael Nadal et Matteo Berrettini pour venir à bout de Denis Shapovalov et Gaël Monfils et se qualifier pour le dernier carré.

Rafael Nadal, 5e mondial, a cédé deux sets au Canadien Denis Shapovalov (14e) mardi avant de s'imposer 6-3, 6-4, 4-6, 3-6, 6-3 et ainsi se hisser en demi-finales de l'Open d'Australie, où il vise un 21e titre record en Grand Chelem. «Je ne sais pas comment j'ai gagné. J'étais détruit et j'ai eu de la chance au début du cinquième set», a avoué l'Espagnol de 35 ans, lauréat à Melbourne en 2009 et qui affrontera vendredi l'Italien Matteo Berrettini (7e) ou le Français Gaël Monfils (20e) pour une place en finale.

«J'ai eu mes chances au début du troisième set mais j'ai commencé à sentir la fatigue et lui m'a poussé dans mes retranchements», a expliqué l'Espagnol, estimant «incroyable d'être en demies». «Il y a deux mois, je ne savais même pas si je serais simplement capable de revenir sur le circuit», a-t-il affirmé en référence à la blessure au pied gauche qui l'a contraint à mettre un terme à sa saison 2021 début août, puis du covid exténuant qu'il a contracté en décembre.

Dépassé pendant deux sets, Shapovalov a eu le mérite de ne pas baisser les bras et il est revenu à deux sets partout. Mais Nadal n'a jamais perdu en Grand Chelem après avoir mené deux sets à zéro. Et mardi, le flamboyant Canadien de 22 ans est tombé sur le patron. À l'image de ce moment au début du deuxième set où l'arbitre a eu une discussion animée à distance avec Shapovalov, qui l'avait traité de «corrompu» parce qu'il ne disait rien à Nadal pour dépassement de temps entre les points.

«La chance de bien servir»

L'Espagnol, en position de servir, s'est alors approché du filet pour demander au Canadien ce qui ne lui convenait pas et, après une brève explication, le jeu a repris... sur les mêmes bases que jusque-là. Le quatrième set a d'emblée mal commencé pour Nadal qui a offert à Shapovalov le break pour 3-1 sur une double faute. Puis l'Espagnol a souffert de maux d'estomac et après avoir été rejoint à deux sets partout, il a quitté le court pour une «évaluation médicale».

«On m'a pris la tension, vérifié que tout était OK et j'ai pris un cachet», a-t-il expliqué. De retour, il a immédiatement breaké pour mener 2-0. Et il a conservé son avantage jusqu'au bout. «J'ai eu de la chance de bien servir», a estimé le Majorquin. Sur une dernière volée trop longue de Shapovalov, Nadal a enfin pu afficher un large sourire alors que le Canadien fracassait sa raquette au sol. L'Open d'Australie est le seul Majeur que Nadal, codétenteur du record de titres du Grand Chelem (20) avec Novak Djokovic et Roger Federer, n'a remporté qu'une seule fois.

Un peu plus tard dans la journée, l'Italien Matteo Berrettini, 7e mondial, a vaincu la résistance du Français Gaël Monfils (20e) 6-4, 6-4, 3-6, 3-6, 6-2 pour rejoindre en demi-finales Rafael Nadal. «Quelle bataille! Je pensais le tenir au 3e set et je me suis retrouvé au 5e... Mais je me suis battu et c'est pour ça que je suis très heureux», a commenté Berrettini.

«J'espère que demain nous serons deux»

À 25 ans, il jouera sa première demie dans le Majeur australien après en avoir atteint les 8es l'an dernier. Il a déjà joué une finale de Grand Chelem, l'été dernier à Wimbledon. Mardi, dès les premiers échanges, Berrettini s'est comporté comme une boule de démolition: coup après coup, il a fendu, effrité et finalement abattu le mur défensif de Monfils. Mais ce travail de destruction qui semblait ne devoir durer que trois sets s'est finalement étendu sur cinq.

Car, après avoir défendu durant deux sets, Monfils a profité d'une baisse de régime de Berrettini, qui a commencé à moins passer de premières balles de service et à commettre plus de fautes directes. Le Français est passé à l'attaque et, avec le soutien appuyé du public, a repris confiance jusqu'à égaliser à deux sets partout. Mais l'Italien aime les combats. Et peut-être que les dix années d'âge qui séparent les deux joueurs ont fini par jouer leur rôle.

Car la manche décisive a été à sens unique. Et Berrettini est devenu le premier Italien à atteindre le dernier carré de l'Open d'Australie. «C'est incroyable, mais j'espère que demain nous serons deux», a-t-il commenté en référence à son compatriote Jannik Sinner (10e) qui joue son quart mercredi contre Stefanos Tsitsipas (4e).


Barty-Keys en demie chez les dames

La n°1 mondiale Ashleigh Barty a largement dominé l'Américaine Jessica Pegula (21e) 6-2, 6-0 mardi, pour rejoindre en demi-finales de l'Open d'Australie une autre Américaine, Madison Keys. Cette dernière, 51e mondiale, a battu la Tchèque Barbora Krejcikova (4e) 6-3, 6-2 dans une chaleur accablante.

L'Australienne de 25 ans avait atteint les demi-finales à Melbourne en 2020 et perdu en quarts en 2021. Depuis cette demie, «je suis plus complète, j'ai plus d'expériences pour gérer les différentes situations qui se présentent», a-t-elle prévenu. Lauréate de deux titres du Grand Chelem (Roland-Garros 2019 et Wimbledon 2021), elle court après son premier titre majeur en Australie.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion